Les ours de plus en plus visibles à proximité d’habitations au Japon

Environnement Société

Des faits divers relayant des incursions d’ours sauvages dans les villages ruraux et les zones résidentielles deviennent monnaie courante dans tout le pays. Qu’est-ce qui explique ce phénomène ?

Les chiffres du ministère de l’Environnement montrent qu’il y a eu 18 300 cas d’observations d’ours à proximité d’habitations.au Japon au cours de l’exercice 2019 (entre avril 2019 et mars 2020) en excluant la région de Hokkaidô au nord, soit une augmentation de plus de 40 % par rapport aux 12 800 ours aperçus durant l’exercice 2018. Au cours des cinq premiers mois de l’exercice 2020 (entre avril et août), le chiffre est déjà monté à 11 100....

Le nombre d’ours capturés au cours de l’exercice 2019 (captures autorisées par le gouverneur de la préfecture ou une autre autorité) était de 6 300, ce qui représente une augmentation de 75,2 % par rapport aux 3 600 captures effectuées au cours de l’exercice 2018.

Un nombre relativement important d’ours ont d’ors et déjà été attrapés au cours de l’exercice 2020, et on en compte ainsi 3 200 au 31 août.

Le nombre d’attaques d’ours contre les humains est également en hausse. Un rapport statistique préliminaire du ministère de l’Environnement sur les blessures causées par les attaques d’ours montre qu’il y a eu 140 agressions dans tout le pays au cours de l’exercice 2019, soit près de trois fois plus que les 51 accidents de l’exercice 2018. En 2020, il y a eu 56 attaques pour la période d’avril à août, dont une importante série d’agressions à Hokkaidô et dans la région centrale du Japon.

Un certain nombre d’attaques d’ours ont récemment eu lieu dans des zones résidentielles de la préfecture de Niigata, et une femme dans la soixantaine habitant le village de Sekikawa est décédée des suites de saignements abondants le 1er octobre. Le 7 octobre, une femme de 83 ans originaire de la ville de Fujisato de la préfecture d’Akita, a été attaquée par un ours dans un quartier résidentiel et est décédée une semaine plus tard d’une contusion cérébrale.

Au total, huit personnes ont été blessées dans les villes de Kaga et de Hakusan, dans la préfecture d’Ishikawa entre le 16 et le 18 octobre, et le 19 octobre, un ours s’est introduit par effraction dans un centre commercial de Kaga, entraînant la fermeture temporaire de l’installation.

Au cours d’une année typique, le plus grand nombre de cas d’observations d’ours a lieu vers avril, lorsque ceux-ci se réveillent de leur hibernation, jusqu’à leur prochaine hibernation tard en automne, vers le mois de novembre. La raison pour laquelle ces animaux descendent de leur habitat de montagne pour s’introduire dans les villages et les quartiers résidentiels semble être liée au manque de sources de nourriture telles que les glands, en raison de l’augmentation des dommages causés par les typhons.

Le ministère de l’Environnement appelle les personnes vivant à proximité de zones peuplées par les ours à prendre des mesures de précaution, en évitant notamment de laisser des éléments susceptibles de les attirer, tels que les arbres fruitiers abandonnés, les déchets de produits agricoles et les ordures. Il est également recommandé d’installer des clôtures électriques sur les terres agricoles.

(Photo de titre © hiro/Pixta)

environnement société animal