Japan Data

Qu’est-ce que les touristes étrangers apprécient le plus concernant le Japon ?

Tourisme Échanges internationaux

Un sondage a été mené auprès des consommateurs de 12 pays et régions afin de savoir ce qu’ils aimaient ou n’aimaient pas concernant le Japon.

La pandémie de Covid-19 a de fait fermé le Japon aux touristes internationaux en 2020 et 2021, provoquant un tarissement de l’industrie du tourisme en provenance de l’étranger qui était autrefois florissante. En juin toutefois, le gouvernement nippon a rouvert ses frontières aux visiteurs étrangers, à la condition qu’ils fassent partie d’un voyage organisé en groupe par une agence de tourisme. (Voir notre article : 10 juin 2022 : les touristes étrangers peuvent revenir au Japon, mais dans le respect de nombreuses mesures)

La société de marketing en ligne Aun Consulting, basée à Tokyo, a récemment mené une enquête auprès d’habitants de 12 pays et régions afin de connaître leurs opinions — positives ou négatives — sur le Japon.

C’est parmi les répondants taiwanais que le Japon a été le plus populaire : 95,4 % d’entre eux ayant déclaré qu’ils « adoraient » ou « aimaient bien » le Japon, suivi par les répondants d’Indonésie (91,7 %) et de Hong Kong (88,8 %). Cependant, l’image de l’Archipel a globalement chuté en popularité par rapport à l’enquête de 2021, en particulier en Grande-Bretagne et aux États-Unis, où la popularité du Japon a respectivement baissé de 16,5 % et de 15,1 %.

Les raisons les plus souvent citées pour « adorer » ou « bien aimer » le Japon ont été la beauté des saisons et la cuisine japonaise. Alors que les répondants américains et anglais ont cité l’histoire et la culture comme raisons de leur appréciation du Japon, avec un pourcentage élevé de 27 %, les habitants de ces pays ont mentionné moins souvent les mangas et animes que les répondants des pays asiatiques.

Ceux qui ont déclaré ne pas aimer le Japon ont généralement cité les prix élevés, notamment à Taiwan, où 61,2 % ont donné les prix comme raison de leur désamour pour le pays. De nombreux répondants chinois et sud-coréens ayant déclaré qu’ils n’aimaient pas le Japon ont fait mention de l’histoire et de la culture, bien que les Sud-Coréens, les Thaïlandais et les Indonésiens avaient plus souvent tendance à dire qu’ils n’étaient tout simplement pas intéressés.

Interrogés pour savoir s’ils aimeraient visiter le Japon après la fin de la pandémie de Covid-19, les répondants de Chine, de Taiwan et de Hong Kong, des régions qui constituaient d’importantes sources de touristes avant le Covid-19, étaient les plus susceptibles de répondre « Oui » ou « Absolument ». En revanche, bien que de nombreux touristes de Corée du Sud aient visité le pays auparavant, plus de 30 % des Sud-Coréens interrogés ont répondu « Non » ou « Certainement pas ».

(Photo de titre : Pixta)

tourisme voyage international étranger touristes étrangers