Japan Data

Le gouvernement japonais remanié d’urgence après une affaire de fraude : la nouvelle liste des membres

Politique

Après la révélation d’une vaste affaire de fraude impliquant de nombreux députés du parti au pouvoir lors de soirées de levée de fonds, le Premier ministre Kishida Fumio, souffrant déjà d’une basse cote de popularité, a remplacé d’urgence quatre de ses ministres. Voici donc la nouvelle liste des membres de l’exécutif japonais.

Le 14 décembre, le Premier ministre Kishida Fumio a nommé quatre nouveaux ministres afin de remplacer ceux qui sont actuellement suspectés d’avoir reçu de l’argent non déclaré.

Cette affaire concerne les soirées de collectes de fonds qu’organisent chaque année les cinq factions du Parti libéral-démocrate (PLD, au pouvoir). Une partie des sommes récoltées n’auraient pas été déclarées dans le rapport envoyé au ministère des Affaires intérieures, et le parti aurait redistribué l’argent caché à ses députés.

Si toutes les factions semblent concernées, c’est la faction Abe, la plus importante des cinq (anciennement dirigée par feu l’ancien Premier ministre Abe Shinzô) qui attire davantage l’attention. En effet, la somme totale accumulée en secret par la très grande majorité des 99 députés membres de la faction pendant les cinq dernières années (jusqu’en 2022) dépasserait les 500 millions de yens, soit près de 3,2 millions d’euros.

Le ministère public pense que ce procédé du PLD est effectué de manière systématique, et a affirmé son intention d’ouvrir une enquête pour soupçon de fraude et de violation de la Loi sur le contrôle des fonds politiques.

Alors qu’il avait déjà effectué un remaniement ministériel en septembre dernier, le dirigeant japonais s’est ainsi vu contraint de remplacer en urgence les hauts fonctionnaires embourbés dans ce scandale.

Matsuno Hirokazu, porte-parole du gouvernement et Secrétaire général du cabinet depuis la prise de fonction de Kishida en octobre 2021, cède sa place à Hayashi Yoshimasa, l’ancien ministre des Affaires étrangères (jusqu’en septembre 2023). Saitô Ken prend la succession de Nishimura Yasutoshi comme ministre de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie. Matsumoto Takeaki retourne au poste de ministre des Affaires intérieures et des Communications après la démission de Suzuki Junji, et enfin Sakamoto Tetsushi remplace Miyashita Ichirô comme ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche.

Voici la liste des membres de la nouvelle administration Kishida (ceux marqués d’une astérisque * sont les nouveaux nommés).

Premier ministre

Kishida Fumio (66 ans), PLD, Chambre des représentants (Hiroshima)

* Ministre des Affaires intérieures et des Communications

Matsumoto Takeaki (64 ans), PLD, Chambre des représentants (Hyôgo)

Ministre de la Justice

Koizumi Ryûji (71 ans), PLD, Chambre des représentants (Saitama)

Ministre des Affaires étrangères

Kamikawa Yōko (70 ans), PLD, Chambre des représentants (Shizuoka)

Ministre des Finances, ministre chargé des Services financiers

Suzuki Shunichi (70 ans), PLD, Chambre des représentants (Iwate)

Ministre de l’Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et des Technologies

Moriyama Masahito (70 ans), PLD, Chambre des représentants (représentation proportionnelle)

Ministre de la Santé, du Travail et des Affaires sociales

Takemi Keizô (72 ans), PLD, Chambre des conseillers (Tokyo)

* Ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche

Sakamoto Tetsushi (73 ans), PLD, Chambre des représentants (Kumamoto)

* Ministre de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie

Saitō Ken (64 ans), PLD, Chambre des représentants (Chiba)

Ministre du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme

Saitô Tetsuo (71 ans), Kômeitô, Chambre des représentants (représentation proportionnelle)

Ministre de l’Environnement

Itō Shintarô (70 ans), PLD, Chambre des représentants (Miyagi)

Ministre de la Défense

Kihara Minoru (54 ans), PLD, Chambre des représentants (Kumamoto)

* Secrétaire général du Cabinet et Porte-parole du gouvernement

Hayashi Yoshimasa (62 ans), PLD, Chambre des représentants (Yamaguchi)

Ministre de la Réforme numérique

Kôno Tarô (60 ans), PLD, Chambre des représentants (Kanagawa)

Ministre de la Reconstruction

Tsuchiya Shinako (71 ans), PLD, Chambre des représentants (Saitama)

Président de la Commission nationale de sécurité publique

Matsumura Yoshifumi (59 ans), PLD, Chambre des conseillers (Kumamoto)

Ministre de la Revitalisation régionale

Jimi Hanako (47 ans), PLD, Chambre des conseillers (représentation proportionnelle)

Ministre de la Revitalisation économique

Shindô Yoshitaka (65 ans), PLD, Chambre des représentants (Saitama)

Ministre de la Sécurité économique

Takaichi Sanae (62 ans), PLD, Chambre des représentants (Nara)

Ministre en charge des Politiques relatives aux enfants

Katō Ayuko (44 ans), PLD, Chambre des représentants (Yamagata)

(Photo de titre : les quatres nouveaux ministres nommés. De gauche à droite : Matsumoto Takeaki [© Jiji], Sakamoto Tetsushi, Saitô Ken, Hayashi Yoshimasa [© Reuters].)

politique Kishida Fumio