USA: démarrage record de “Demon Slayer” pour un film en langue étrangère

International Anime

Des posters du manga “Demon Slayer”, à l’origine du film du même nom, à Taipei, en février. AFP
Des posters du manga “Demon Slayer”, à l’origine du film du même nom, à Taipei, en février. AFP

New York | AFP

Le film d’animation japonais “Demon Slayer” a réalisé ce week-end le meilleur démarrage jamais enregistré en Amérique du Nord pour un film en langue étrangère, une nouvelle étape après avoir déjà établi le record du box-office japonais.
Réalisé par le studio Aniplex, filiale du géant nippon Sony, “Demon Slayer” (tueur de démons) a glané 19,5 millions de dollars de recettes aux Etats-Unis et au Canada, selon la société spécialisée Exhibitor Relations.

Le dessin animé a détrôné “Hero”, film chinois de Zhang Yimou, qui avait ramassé 17,8 millions de dollars lors de son premier week-end en salles en Amérique du Nord, en août 2004.

C’est la suite du beau parcours de “Demon Slayer”, qui a battu, fin décembre, le record de recettes au Japon. Selon les données du site spécialisé Box Office Mojo, son compteur affiche actuellement 365 millions de dollars de billets vendus sur le seul marché japonais.

Le film raconte l’histoire de Tanjiro, un adolescent vivant au Japon à l’ère Taisho (1912-1926), qui devient chasseur de démons après le massacre de sa famille par ces créatures assoiffées de sang humain. Le manga avait déjà fait l’objet d’une adaptation en série, dont les premiers épisodes sont sortis en 2019.

Bien que dessin animé, le film a été classé “R”, ce qui signifie que les mineurs de moins de 17 ans doivent être accompagnés d’un adulte.

Malgré ce démarrage historique, “Demon Slayer” a été battu ce week-end par une autre sortie. “Mortal Kombat”, inspiré par le jeu vidéo du même nom, a raflé 22,5 millions de dollars au box-office nord-américain.

Le démarrage simultané du film sur la plateforme de vidéo en ligne HBO Max n’a pas empêché le film de réaliser le deuxième meileur lancement depuis le début de la pandémie, derrière “Godzilla vs. Kong”, qui avait enregistré 31 millions de dollars de revenus pour son premier week-end en salles, début avril.

La performance au box-office des dix films les plus vus ce week-end est la meilleure depuis début mars 2020, signe que le cinéma repart sensiblement aux Etats-Unis, grâce à la réouverture des salles et au succès de la campagne de vaccination contre le coronavirus.

© Agence France-Presse

manga anime États-Unis AFP