JO-2020/Tennis: Osaka perd sa rivale Barty, Murray renonce

Sport Tokyo 2020

L'Australienne Ashleigh Barty face à l'Espagnole Sara Sorribes Tormo au 1er tour des JO de Tokyo, le 25 juillet 2021. AFP
L’Australienne Ashleigh Barty face à l’Espagnole Sara Sorribes Tormo au 1er tour des JO de Tokyo, le 25 juillet 2021. AFP

Tokyo, Japon | AFP

Dès le deuxième jour des JO, Naomi Osaka a perdu sa principale rivale pour l’or, l’Australienne Ashleigh Barty, N.1 mondiale, éliminée précocement dimanche à Tokyo, où il y aura un nouveau champion olympique chez les hommes après le retrait du simple d’Andy Murray, double tenant du titre.

Deux jours après avoir allumé la flamme, la Japonaise s’est rassurée en gagnant son premier match en compétition depuis son retrait au deuxième tour de Roland-Garros, pour cause de détresse psychologique.

La star s’est dite “ragaillardie et heureuse à nouveau” après sa victoire face à la Chinoise Zheng Saisai, 6-1, 6-4. “La pause que j’ai faite était plus que bienvenue. (...) Je suis plus que jamais entièrement focalisée sur le tennis. Disputer les Jeux olympiques a toujours été mon rêve depuis que je suis petite”, a ajouté Osaka, qui rencontrera au prochain tour la Suissesse Viktorija Golubic (50e).

Barty, récente lauréate de Wimbledon, a été sortie en deux sets (6-4, 6-3) par la 48e mondiale, l’Espagnole Sara Sorribes. Surprise par le jeu solide de son adversaire, elle a commis trop de fautes (27) pour pouvoir l’emporter.

“Je suis déçue de ne pas être passée aujourd’hui, ce n’était pas mon jour”, a commenté Barty. “Je n’ai jamais réussi à me sentir bien sur le court ni à imposer mon jeu. J’ai vraiment été trop irrégulière et commis trop d’erreurs”, a-t-elle regretté.

Murray, sacré en 2012 à Londres et en 2016 à Rio, a préféré, pour des raisons médicales, privilégier le double.

“Je suis très déçu de devoir renoncer, mais l’encadrement médical m’a déconseillé de participer à deux tournois, j’ai donc pris la décision difficile de me retirer du tableau de simple et de me concentrer sur le double avec Joe” Salisbury, a expliqué l’Écossais.

Ancien N.1 mondial tombé au 104e rang au classement ATP, il devait disputer son premier tour en simple dimanche face à Felix Auger-Aliassime (15e). Le jeune Canadien s’est incliné face au remplaçant de l’Ecossais, l’Australien Max Purcell, 190e mondial.

Samedi, il avait franchi le premier tour du double en battant avec Joe Salisbury en deux sets (6-3, 6-2) les Français Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, qui faisaient partie des favoris pour le titre.

À 34 ans, le triple vainqueur en Grand Chelem collectionne depuis plusieurs années les blessures après une lourde opération d’une hanche en janvier 2018. En double, il n’a jamais dépassé le deuxième tour aux Jeux, où il s’était jusqu’ici aligné avec son frère aîné Jamie.

L’Espagnole Carla Suarez (206e), en rémission d’un cancer depuis à peine quelques mois et qui dispute ses derniers JO avant de prendre sa retraite, s’est qualifiée pour le deuxième tour.

bur-dep/fbx/dif

© Agence France-Presse

Tennis Tokyo 2020 AFP