JO-2020/Tennis: Osaka passe sans encombre en 8e

Sport Tokyo 2020

La Japonaise Naomi Osaka face à la Suissesse Viktorija Golubic au 2e tour des Jeux de Tokyo, le 26 juillet 2021. AFP
La Japonaise Naomi Osaka face à la Suissesse Viktorija Golubic au 2e tour des Jeux de Tokyo, le 26 juillet 2021. AFP

Tokyo, Japon | AFP

La Japonaise Naomi Osaka a poursuivi sans encombre son parcours aux Jeux olympiques de Tokyo, battant mardi la Suissesse Viktorija Golubic pour décrocher sa place en huitièmes.

Au lendemain de son entrée en lice, après deux mois d’absence pour cause de détresse psychologique, la N.2 mondiale n’a laissé filé que cinq jeux face à la 49e mondiale, s’imposant 6-3, 6-2.

Son premier match, initialement programmé samedi, avait été décalé à dimanche pour lui permettre d’allumer la flamme olympique lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux vendredi soir. 

Lundi, après une entame équilibrée, Osaka a serré le jeu à la fin du premier set et fait le break au moment idéal pour prendre les devants au score, avant de breaker à deux reprises son adversaire dès le début de la deuxième manche. La partie a été bouclée en 1h07.

Pour tenter d’atteindre les quarts, elle affrontera la gagnante du match entre la Tchèque Marketa Vondrousova (42e) et la Roumaine Mihaela Buzarnescu (134e).

Après la défaite dimanche de la N.1 mondiale Ashleigh Barty dès le premier tour, Osaka fait plus que jamais figure de grande favorite dans ces Jeux, qui se déroulent dans son pays natal. 

Si elle était sacrée, elle offrirait au Japon sa première médaille d’or en tennis, cinq ans après le bronze remporté à Rio par Kei Nishikori.

“Cela représenterait beaucoup pour moi si je parvenais à remporter l’or ici, mais j’ai bien conscience que ce n’est que le début”, a expliqué la Japonaise, déjà détentrice de quatre titres du Grand Chelem (US Open 2018 et 2020, Open d’Australie 2019, 2021).

“Je sais qu’ici, il y a les meilleures joueuses du monde, et ça fait un moment que je n’ai pas joué en compétition, donc j’essaie de prendre match après match. Mais au bout du compte, je suis juste heureuse d’être ici”, a-t-elle témoigné.

Fin mai, Osaka s’était retirée de Roland-Garros après avoir refusé de se présenter face aux médias pour préserver sa santé mentale, avant de déclarer forfait pour Wimbledon pour se préserver et arriver “au meilleur de sa forme” aux Jeux.

mw/rcw/dep/dif

© Agence France-Presse

Tokyo 2020 AFP