JO-2020: l’équipe de France d’équitation en bronze au concours complet

Sport Tokyo 2020

Nicolas Touzaint et sa monture Absolut Gold frachissent un obstacle aux Jeux de Tokyo, le 1er août 2021. AFP
Nicolas Touzaint et sa monture Absolut Gold frachissent un obstacle aux Jeux de Tokyo, le 1er août 2021. AFP

Tokyo, Japon | AFP

L’équipe de France de concours complet, médaillée d’or en 2016 aux JO de Rio, a décroché lundi le bronze aux JO de Tokyo, derrière la Grande-Bretagne et l’Australie, apportant ainsi à la France sa 23e médaille depuis le début des Jeux. 

Neuvièmes à l’issue du dressage et troisièmes après le cross, les Français Nicolas Touzaint, Karim Laghouag et Christopher Six ont finalement conservé leur position à l’issue du saut d’obstacles.

Touzaint a réussi un sans-faute avec une simple pénalité légère pour un dépassement de temps. Laghouag a pour sa part commis une faute (quatre points de pénalités), alors que Six a réussi un parcours parfait, sans faute ni pénalité.

Ils sont tous trois qualifiés pour la finale de l’épreuve individuelle qui réunit les 25 meilleurs cavaliers des trois journées de compétition.

Avant le dernier parcours de saut d’obstacles, programmé ce lundi à 20h45 locales (13h45 françaises) à l’issue duquel sera attribué le titre olympique en individuel, Six est 6e avec 31,20 points, non loin de la leader, l’Allemande Julia Krajewski (25,60 pts).

Touzaint est 10e (33,90 pts) et Karim Laghouag 13e (36,40 pts).

De l’équipe sacrée à Rio, il ne reste que Laghouag. Le bronze est tout de même une belle récompense pour l’équipe de France, qui a subi une cascade de forfaits et a dû être largement remaniée.

Les Français ont ainsi perdu coup sur coup juste avant les JO leur leader Astier Nicolas, double médaillé olympique en 2016 (or par équipes et argent en individuel), et Thibaut Vallette, lui aussi titré à Rio, à la suite de blessure ou de maladie de leurs chevaux. Après son arrivée à Tokyo, Thomas Carlile a à son tour été contraint de renoncer à s’aligner.
stt/jr/dif

© Agence France-Presse

Tokyo 2020 AFP