JO-2020: après le 5.000 m, Sifan Hassan championne olympique du 10.000 m

Sport Tokyo 2020

La fondeuse néerlandaise Sifan Hassan s'impose sur 10.000 m aux Jeux de Tokyo, le 7 août 2021. AFP
La fondeuse néerlandaise Sifan Hassan s’impose sur 10.000 m aux Jeux de Tokyo, le 7 août 2021. AFP

Tokyo, Japon | AFP

La Néerlandaise Sifan Hassan, déjà titrée sur 5.000 m et en bronze sur 1.500 m, a été sacrée championne olympique du 10.000 m samedi aux Jeux de Tokyo.

Au terme d’une course éprouvante, Hassan (29:55.32) a devancé au sprint la Bahreïnie Kalkidan Gezahegne (29:56.18) et l’Ethiopienne recordwoman du monde Letesenbet Gidey (30:01.72), qui a mené un rythme d’enfer.

Hassan n’aura donc pas réussi le triplé mais a réalisé l’exploit de décrocher trois médailles en fond et demi-fond, disputant au total six courses à Tokyo, à 28 ans.

Elle avait pourtant montré des signes de fatigue la veille en étant largement débordé en finale du 1.500 m par la Kényane Faith Kipyegon et la Britannique Laura Muir.

C’est sûrement ce qui a poussé Gidey à mener la course à un rythme très élevé à partir du 3e kilomètre, faisant sauter une à une toutes ses concurrentes, sauf Hassan et Gezahegne, qui l’ont déposée dans le dernier tour.

Ce rythme, combiné aux conditions étouffantes (environ 27 degrés et 89% d’humidité) a fait des dégâts avec quatre abandons et des scènes de détresse à l’arrivée, notamment pour Hassan qui a eu beaucoup de mal à se relever après son triomphe.

La Néerlandaise domine un podium aux racines éthiopiennes: Hassan a grandi dans le pays d’Afrique de l’Est avant d’arriver en tant que réfugiée aux Pays-Bas en 2008 à 15 ans. Gezahegne courait pour l’Ethiopie avant d’être naturalisée par le Bahrain en 2013.

Cette dernière, âgée de 30 ans, a créé une surprise immense: sa dernière course remontait à 2018 lorsqu’elle est réapparue en mai pour se qualifier pour les JO. Et ses dernières performances de très haut niveau remontaient à près de dix ans.

Devenue recordwoman du monde de la distance en juin (29:01.03), battant le chrono d’Hassan, Gidey a échoué à décorer son palmarès d’un premier grand titre à 23 ans.

rg/dif/tba

© Agence France-Presse

Tokyo 2020 AFP