JO-2020 : les volleyeurs français champions olympiques

Sport Tokyo 2020

La joie des volleyeurs français, champions olympiques après leur victoire en finale, 3 sets à 2 face aux Russes, le 7 août 2021 aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (Yuri Cortez/AFP)
La joie des volleyeurs français, champions olympiques après leur victoire en finale, 3 sets à 2 face aux Russes, le 7 août 2021 aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (Yuri Cortez/AFP)

Tokyo (AFP)

Par François BONTOUX

Les volleyeurs français sont devenus champions olympiques pour la première fois en battant les favoris russes (sous drapeau neutre), 3 à 2 (25-23, 25-17, 21-25, 21-25, 15-12) samedi à Tokyo, dans une finale à rebondissements.

Les Bleus n’étaient jamais montés sur le podium olympique et n’avaient même jamais atteint les quarts en quatre participations. C’est leur deuxième grand titre international après l’Euro-2015.

Ils reviennent de très loin dans ces Jeux où leurs débuts avaient été calamiteux (deux défaites lors des trois premiers matchs) et où ils ne sont pas passés loin de l’élimination au premier tour, comme à Rio.

“Je n’en reviens pas, on ne réalise pas trop. Je ne sais pas comment décrire les sensations. Champions olympiques! On s’accroche, on s’accroche, on arrive à trouver la force avec cette équipe de dingues”, a réagi sur France 2 l’attaquant Jean Patry après le match et le french cancan endiablé exécuté par les vainqueurs sur le parquet.

Le sélectionneur de l'équipe de France de volleyball, Laurent Tillie, porté en triomphe par ses joueurs, après leur victoire en finale, 3 sets à 2 face aux Russes, le 7 août 2021 aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (JUNG Yeon-je/AFP)
Le sélectionneur de l’équipe de France de volleyball, Laurent Tillie, porté en triomphe par ses joueurs, après leur victoire en finale, 3 sets à 2 face aux Russes, le 7 août 2021 aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (JUNG Yeon-je/AFP)

Depuis leur exploit en quart contre la Pologne, championne du monde, les hommes de Laurent Tillie sont portés par une inébranlable confiance.

Les Bleus sont passés par toutes les émotions durant cette finale. Dominateurs dans les deux premiers sets grâce à leur défense incroyable et au festival au filet de leur star Earvin Ngapeth, ils ont cru se diriger vers une victoire éclair lorsqu’ils ont encore mené dans la troisième manche (12-9).

Mais c’est le moment qu’ont choisi les Russes pour se réveiller au service et pour faire parler leur puissance à l’attaque. Comme figés, ayant perdu leur mordant au filet, les Français ont été rejoints 2 sets partout, et même menés 3 à 0 dans le tie-break.

La joie du volleyeur français Earvin Ngapeth, après un point marqué contre les Russes en finale, le 7 août 2021 aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (JUNG Yeon-je/AFP)
La joie du volleyeur français Earvin Ngapeth, après un point marqué contre les Russes en finale, le 7 août 2021 aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (JUNG Yeon-je/AFP)

Ils ont alors trouvé des ressources mentales admirables pour retourner à nouveau la situation dans un final haletant, et offrir à leur sélectionneur la plus belle des sorties, avec en poche le plus beau des titres, que seuls les plus rêveurs imaginaient il y a quelques mois.

© 2021 AFP

Tokyo 2020 AFP