JO-2020: le récit des Jeux olympiques de Tokyo, jour par jour

Sport Tokyo 2020

La joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka allume la vasque olympique, le 23 juillet 2021 au Stade olympique de Tokyo. AFP
La joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka allume la vasque olympique, le 23 juillet 2021 au Stade olympique de Tokyo. AFP

Tokyo, Japon | AFP

Les Jeux olympiques de Tokyo ont pris fin dimanche: voici le film de deux semaines de compétition avec ses exploits sportifs, ses déceptions, ses rires et ses larmes:

23 JUILLET

Après un an d’incertitude liée à la pandémie de Covid, la cérémonie d’ouverture lance les XXXIIe Jeux olympiques d’été de l’histoire moderne dans le huis clos du Stade olympique de Tokyo. Peu avant minuit, la joueuse de tennis Naomi Osaka escalade une réplique du Mont Fuji et allume la vasque olympique, dont la flamme restera allumée jusqu’au terme de ces Jeux, le dimanche 8 août. 

24 JUILLET

Grâce au judoka Luka Mkheidze, en bronze chez les -60 kg, la France décroche sa première médaille dès la première journée de compétition. Né à Tbilissi en Géorgie, arrivé en France en tant que réfugié après un périple via le Bélarus et la Pologne, Mkheidze, 25 ans a été naturalisé français en 2015. “La France m’a accueilli, m’a ouvert les bras. Il y a eu des difficultés, il a fallu attendre, mais j’ai pu obtenir la nationalité et je suis très fier d’être là et de représenter la France”, souffle-t-il après sa médaille.

25 JUILLET

L'épéiste français Romain Cannone, sacré champion olympique, le 25 juillet 2021 aux Jeux de Tokyo. AFP
L’épéiste français Romain Cannone, sacré champion olympique, le 25 juillet 2021 aux Jeux de Tokyo. AFP

L’épéiste Romain Cannone offre à la France son premier titre des Jeux. Bien loin de figurer parmi les favoris au matin, il a su saisir une chance comme seuls les Jeux olympiques peuvent en offrir, pour un jour de gloire qu’il est allé chercher avec panache. Cannone a ainsi battu en finale le Hongrois Gergely Siklosi, N.1 mondial. Rien que ça! Le Français était tout simplement dans un jour de grâce.

26 JUILLET

En natation, la première manche du duel très attendu entre Ariarne Titmus et Katie Ledecky dans les bassins tourne à l’avantage de la jeune nageuse australienne sur 400 m nage libre. L’explication, somptueuse et haletante jusqu’au bout, a tenu toutes ses promesses, mais c’est au final Titmus, 20 ans, qui a donné un coup de vieux à Ledecky, 24 ans, en la privant de son titre, remporté en 2016 à Rio, et en chatouillant son record du monde. 

Côté français, Sarah-Léonie Cysique en argent au judo et Manon Brunet en bronze au sabre apportent aux Bleus leurs quatrième et cinquième médailles. 

27 JUILLET

Le judoka française Clarisse Agbegnenou , championne olympique en moins de 63kg, le 27 juillet 2021 aux Jeux de Tokyo. AFP
Le judoka française Clarisse Agbegnenou , championne olympique en moins de 63kg, le 27 juillet 2021 aux Jeux de Tokyo. AFP

Elle l’a fait! Dans le temple du judo, le Nippon Budokan, Clarisse Agbégnénou, porte-drapeau de la délégation française, devient championne olympique, cinq ans après sa défaite en finale à Rio, pour offrir à la France sa deuxième médaille d’or des JO.

En soirée, c’est la stupeur en gymnastique. Après un passage décevant au saut, la superstar attendue de ces Jeux Simone Biles quitte la salle pendant le concours général par équipes, puis revient mais avec le statut de remplaçante. Après avoir reçu sa médaille d’argent avec ses équipières, elle explique être victime de pertes de repères dans l’espace et devoir combattre ses “démons”. Elle déclarera forfait par la suite pour les finales du concours général individuel, du saut, des barres asymétriques et du sol, mais décrochera le bronze à la poutre.

28 JUILLET 

L’aviron apporte à la France son troisième titre à Tokyo grâce à Matthieu Androdias et Hugo Boucheron en deux de couple. 

Déception pour Naomi Osaka, dernière porteuse de la flamme olympique, éliminée du tournoi de tennis des Jeux en huitièmes par la Tchèque Marketa Vondrousova.

29 JUILLET

L'Américain Caeleb Dressel, sacré sur 100 m nage libre, aux JO de Tokyo, le 29 juillet 2021. AFP
L’Américain Caeleb Dressel, sacré sur 100 m nage libre, aux JO de Tokyo, le 29 juillet 2021. AFP

Traditionnel moment-phare de tout JO, le 100 m nage libre, l’épreuve-reine de la natation, est remporté par la star américaine des bassins, l’Américain Caeleb Dressel, double champion du monde en titre. Le Floridien de 24 ans, sixième sur la distance à Rio en 2016, s’impose avec un chrono de 47 sec 02/100e.

30 JUILLET

Teddy Riner, venu à Tokyo pour devenir triple champion olympique dans la catégorie-reine du judo, un exploit unique, est battu en quart de finale par le N.1 mondial, le Russe Tamerlan Bashaev, dans un combat qu’il semblait maîtriser. Repêché, le Guadeloupéen sauve une médaille de bronze, “la médaille du courage et de la fierté” selon ses mots. 

Le rêve de Novak Djokovic de remporter l’or olympique et de réussir le “Golden Slam” prend fin. Éliminé en demi-finale du tournoi de tennis par Alexander Zverev, il repart de Tokyo bredouille après sa défaite lors du match pour le bronze et son forfait en double mixte. 

31 JUILLET

L'équipe de France de judo mixte, championne olympique, aux JO de Tokyo, le 31 juillet 2021. AFP
L’équipe de France de judo mixte, championne olympique, aux JO de Tokyo, le 31 juillet 2021. AFP

L'Italien Lamont Marcell Jacobs, champion olympique du 100 m aux JO de Tokyo, le 7 août 2021. AFP
L’Italien Lamont Marcell Jacobs, champion olympique du 100 m aux JO de Tokyo, le 7 août 2021. AFP

L’équipe de France de judo, emmenée par Clarisse Agbégnénou et Teddy Riner, réussit un superbe exploit en battant le Japon en finale de l’épreuve par équipe mixte pour décrocher le premier titre olympique décerné dans cette épreuve.

1er AOÛT

Sensation en sprint: l’Italien Lamont Marcell Jacobs s’impose à la surprise générale lors du premier 100 m olympique de l’ère post-Usain Bolt. Né aux États-Unis d’un père américain et d’une mère italienne, il s’impose en 9 sec 80/100, nouveau record d’Europe. Quelques minutes auparavant, l’Italie s’était offert une autre couronne olympique avec le titre de Gianmarco Tamberi à la hauteur, partagé avec son ami qatari Mutaz Essa Barshim.

En natation, retour gagnant pour Florent Manaudou. Après avoir délaissé les bassins pour le handball, il décroche l’argent sur 50 m derrière l’intouchable Caeleb Dressel. La France s’offre également l’or au fleuret par équipes masculin.

2 AOÛT

En argent en 2016, Jean Quiquampoix décroche l’or en tir au pistolet. La France obtient aussi le bronze en équitation au concours complet. Désillusion en revanche pour le gymnaste et porte-drapeau Samir Aït Saïd, blessé, qui ne prend que la quatrième place des anneaux.

3 AOÛT

Le Norvégien Karsten Warholm, champion olympique du 400 m haies en battant le record du monde, le 3 août 2021 aux JO de Tokyo. AFP
Le Norvégien Karsten Warholm, champion olympique du 400 m haies en battant le record du monde, le 3 août 2021 aux JO de Tokyo. AFP

Soirée de gala au Stade olympique: le Norvégien Karsten Warholm pulvérise le record du monde du 400 m haies (45 sec 94), la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah, réussit le doublé 100-200 m comme à Rio et le Suédois Armand Duplantis est sacré à 21 ans à la perche, où Renaud Lavillenie, diminué, ne prend que la huitième place.

4 AOÛT

La skateuse japonaise Sakura Yosozumi (c) championne olympique de park entourée de sa compatriote Kokona Hiraki (g) et la Britannique Sky Brown, le 4 août 2021 aux Jeux de Tokyo. AFP
La skateuse japonaise Sakura Yosozumi (c) championne olympique de park entourée de sa compatriote Kokona Hiraki (g) et la Britannique Sky Brown, le 4 août 2021 aux Jeux de Tokyo. AFP

Sur la piste du Stade olympique, le Canadien Andre de Grasse succède au palmarès du 200 m à la légende jamaïcaine Usain Bolt alors que Sydney McLaughlin décroche l’or olympique et bat le record du monde (51.46) du 400 m haies.

La jeunesse s’installe sur le podium du park en skateboard: la Japonaise Sakura Yosozumi, 19 ans, devance sa compatriote Kokona Hiraki, 12 ans et la Britannique Sky Brown, 13 ans.

5 AOÛT

Journée faste pour la France: Steven Da Costa devient le premier champion olympique de karaté de l’histoire, Kevin Mayer réussit à décrocher l’argent en décathlon malgré ses douleurs au dos, tandis que les trois équipes masculines - handball, basket et volley - se qualifient pour leurs finales respectives.

6 AOÛT

L'Américaine Allyson Felix, lors du relais 4x400 m, aux JO de Tokyo, le 7 août 2021. AFP
L’Américaine Allyson Felix, lors du relais 4x400 m, aux JO de Tokyo, le 7 août 2021. AFP

La légende américaine Allyson Felix, qui dispute ses cinquièmes JO à 35 ans, devient l’athlète féminine la plus médaillée de l’histoire des Jeux, avec un 10e podium, en prenant la troisième place du 400 m. Le lendemain, elle remporte sa onzième médaille, l’or avec le relais 4x400 m

En abandonnant peu après la mi-course du 50 km marche, Yohann Diniz termine tristement sa longue carrière assis sur un trottoir de Sapporo. “C’est la compétition de trop, l’olympiade de trop”, lâche Diniz.

7 AOÛT

Le sélectionneur de l'équipe de France de volley Laurent Tillie, porté en triomphe par ses joueurs après le sacre olympique, le 7 août 2021 aux Jeux de Tokyo. AFP
Le sélectionneur de l’équipe de France de volley Laurent Tillie, porté en triomphe par ses joueurs après le sacre olympique, le 7 août 2021 aux Jeux de Tokyo. AFP

Jour historique pour les sports collectifs français: si les basketteurs tricolores s’inclinent en finale face aux Américains, les handballeurs sont sacrés pour la troisième fois après 2008 et 2012, en dominant le Danemark. Moins attendus après un début de tournoi difficile, les volleyeurs deviennent champions olympiques pour la première fois en battant les Russes dans une finale à rebondissements. Les Bleues apportent également une médaille de bronze à la France en basket, face à la Serbie.

8 AOÛT

Les handballeuses françaises championnes olympiques, le 8 août 2021 aux JO de Tokyo. AFP
Les handballeuses françaises championnes olympiques, le 8 août 2021 aux JO de Tokyo. AFP

La journée débute par le nouveau sacre en marathon du Kényan Eliud Kipchoge, cinq ans après Rio. La veille, sa compatriote Peres Jepchirchir s’était imposée dans la course dames.

Quelques heures tard, les handballeuses françaises s’offrent leur premier titre olympique en battant la Russie et apportent la 33e et dernière médaille à la France, dont cinq pour les sports collectifs de salle français.

En soirée, la flamme olympique s’éteint lors de la cérémonie de clôture, marquant la fin de deux semaines de compétitions et le passage de relais entre Tokyo et Paris. La capitale française accueillera les Jeux de la XXXIIIe Olympiade du 26 juillet au 11 août 2024. 

dif-jde/dif/jr/fbx

© Agence France-Presse

Tokyo 2020 AFP