Paralympiques-2020: Fabien Lamirault et la France comme à Rio

Tokyo 2020

Fabien Lamirault lors de son match contre le Tchèque Jiri Suchanek aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020 au Metropolitan gymnasium de Tokyo le 26 aôut 2021. (Charly TRIBALLEAU/AFP)
Fabien Lamirault lors de son match contre le Tchèque Jiri Suchanek aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020 au Metropolitan gymnasium de Tokyo le 26 aôut 2021. (Charly TRIBALLEAU/AFP)

Tokyo (AFP)

Par Clément VARANGES

Comme à Rio, le pongiste Fabien Lamirault s'est imposé lundi en finale du tournoi Classe 2 des Jeux paralympiques de Tokyo. Un quatrième titre pour la France qui égale déjà au Japon son total de 28 médailles de 2016 grâce à un deuxième podium d'Alex Portal.

Champion paralympique en titre, Fabien Lamirault est venu à bout du Polonais Rafal Czuper (3-2) dans un remake de la finale de Rio-2016.

"C'est un gros soulagement parce que je m'étais mis une pression énorme sur ces Jeux", souffle le Français.

"J'avais à cœur de gagner pour devenir le premier dans ma catégorie à garder le titre, ça ne s'était jamais fait."

Pour ses troisièmes Jeux, à 41 ans, le natif de Longjumeau remporte donc une cinquième médaille paralympique, la troisième individuelle.

Paraplégique depuis un accident de voiture en 1997, il a découvert le tennis de table en centre de rééducation.

"Il y a une sixième médaille à aller chercher avec, je l'espère, la même couleur", se projette déjà Fabien Lamirault, en quête de l'or par équipes (Classe 1-2) dont il est aussi tenant du titre.

Quant à l'équipe de France de tennis de table, elle compte à elle seule un bilan de sept médailles avant le début des épreuves par équipes, parmi lesquelles deux d'argent décrochées par Léa Ferney et Matéo Bohéas, plus quatre en bronze.

- Malédiction de la quatrième place -

Le Français Alex Portal lors de la finale du 400m nage libre S13 des Jeux paralympiques de Tokyo 2020 au Tokyo Aquatics Centre le 27 aôut 2021.  (Behrouz MEHRI/AFP)
Le Français Alex Portal lors de la finale du 400m nage libre S13 des Jeux paralympiques de Tokyo 2020 au Tokyo Aquatics Centre le 27 aôut 2021. (Behrouz MEHRI/AFP)

La natation n'est pas en reste avec un troisième podium et une deuxième médaille personnelle décrochée par Alex Portal.

Avec l'argent pris sur 200 m quatre nages (catégorie SM13), le nageur de 19 ans, porteur d'albinisme oculaire et donc malvoyant de naissance, monte d'une marche après sa troisième place du 400 mètres nage libre vendredi.

Pour ses premiers Jeux, il pourrait même compter trois médailles s'il n'était pas resté au pied du podium pour 1/100 mercredi sur 100 mètres papillon.

Une malédiction de la quatrième place qui semble poursuivre les nageurs français puisque Laurent Chadart sur 50 m papillon (catégorie S6) et Ugo Didier, sur 100 m dos (catégorie S9) après sa médaille d'argent sur 400 m nage libre, ont chacun manqué le podium pour une place.

En tennis fauteuil, le porte-drapeau Stéphane Houdet comme son partenaire de double Nicolas Peifer, ont atteint sans encombres les quarts de finale. Mais ils auront deux montagnes face à eux avec respectivement les N.1 et 2 mondiaux, le Japonais Shingo Kunieda et le Britannique Alfie Hewett.

En cécifoot, l'équipe de France après une deuxième défaite en deux matches, cette fois contre la Chine (1-0) est condamnée à signer une large victoire contre le Brésil, qui a remporté chacune des éditions des Jeux depuis l'introduction du sport en 2004.

© 2021 AFP

AFP Tokyo 2020 JO Paralympiques