Paralympiques-2020: le tandem Lloveras-Ermenault, 5e médaille d'or française

Tokyo 2020

Les cyclistes français Alexandre Lloveras et Corentin Ermenault, lors de leur épreuve de contre-la-montre sur route en tandem, aux Jeux paralympiques de Tokyo, le 31 août 2021 à Oyama 
 (CHARLY TRIBALLEAU/AFP)
Les cyclistes français Alexandre Lloveras et Corentin Ermenault, lors de leur épreuve de contre-la-montre sur route en tandem, aux Jeux paralympiques de Tokyo, le 31 août 2021 à Oyama (CHARLY TRIBALLEAU/AFP)

Tokyo (AFP)

Alexandre Lloveras et Corentin Ermenault ont apporté mardi à l'équipe de France sa cinquième médaille d'or aux Jeux paralympiques de Tokyo en remportant le contre-la-montre sur route en tandem.

Vice-champion du monde de la spécialité, le binôme français associant les cyclistes Alexandre Lloveras, malvoyant de naissance, et Corentin Ermenault, ex-professionnel, s'est imposé devant la paire néerlandaise championne paralympique en titre pour un peu moins de sept secondes sur un parcours de 32 kilomètres.

"Cette médaille, c'est l'aboutissement d'un projet qui a été très court, savoure Lloveras, 20 ans, qui vit ses premiers Jeux à Tokyo. On a commencé à rouler ensemble en novembre face à des équipages formés depuis des années. On visait le titre paralympique, la Marseillaise, et aujourd'hui on l'a fait, c'est magnifique."

Le duo français était sorti frustré de sa quatrième place sur piste en poursuite individuelle. Ils visaient l'or au vélodrome d'Izu, forts de l'apport de Corentin Ermenault, médaillé de bronze en poursuite aux derniers Mondiaux chez les valides.

"C'est encore plus beau qu'un titre individuel. On a vécu des moments très durs, comme cette quatrième place. On s'est relevé, on l'a fait ensemble", souligne Alexandre Lloveras, arrivé au cyclisme en 2018 seulement, après avoir pratiqué l'athlétisme à haut niveau.

Il expliquait la semaine dernière à l'AFP avoir eu "des étoiles dans les yeux" en apprenant son association avec Corentin Ermenault, 25 ans, ancien du peloton professionnel au sein de l'équipe Vital Concept et victime d'un "burn out du vélo", selon ses mots, avant de retrouver la voie avec Alexandre.

"Gagner cette médaille à deux, c'est extraordinaire, apprécie le pilote. C'est quelque chose qu'on ne vivra pas énormément dans notre vie. Il va falloir savourer."

Au moins, une dernière course en duo les attend vendredi avec la course en ligne.

© 2021 AFP

AFP Tokyo 2020 Paralympiques