Jeu vidéo : le Tokyo Game Show tente un format mi-présentiel, mi-virtuel

Divertissement Événement

Chiba, Japon | AFP

La pandémie a de nouveau obligé plusieurs salons mondiaux du jeu vidéo à se tenir en ligne cette année, mais le Tokyo Game Show (TGS), qui s’est ouvert jeudi près de la capitale japonaise, a fait le choix d’un événement hybride.

Tout en maintenant et en développant le format virtuel mis en place en 2020, avec des vidéos diffusées tout au long des quatre jours du salon, la grand-messe japonaise du jeu vidéo renoue aussi cette fois-ci avec une partie physique, réservée toutefois aux médias et aux « influenceurs ».

Au Tokyo Game Show à Chiba, près de Tokyo, le 30 septembre 2021 (AFP).
Au Tokyo Game Show à Chiba, près de Tokyo, le 30 septembre 2021 (AFP).

La surface dévolue au salon organisé à Chiba, nettement plus restreinte qu’avant la pandémie, permet ainsi de se faire une impression plus précise des titres présentés, selon Take, un influenceur venu réaliser des vidéos pour les 180 000 abonnés de sa chaîne Youtube.

« Voir des images et avoir les dernières informations c’est bien, mais l’essence même des jeux vidéo, c’est de les essayer, manette en main, donc même si cette fois ce n’est ouvert qu’aux influenceurs, je trouve formidable qu’on puisse avoir un espace pour les tester », explique-t-il à l’AFP.

Pour le grand public au Japon et à l’étranger, le salon fondé il y a 25 ans a aussi enrichi l’expérience proposée en ligne, en permettant d’arpenter un espace en 3D grâce à un casque de réalité virtuelle ou un simple navigateur.

Tout en visitant virtuellement les stands des éditeurs de jeux, le public peut aussi dialoguer avec d’autres participants par chat vocal et texte, à travers des avatars, et partir à la recherche d’objets qui lui permettront de débloquer des contenus supplémentaires.

Demon Slayer et Final Fantasy XVI

Des « visites virtuelles guidées » sont également prévues, un guide physiquement présent dans le salon racontant ses impressions en vidéo à mesure qu’il déambule dans les allées et essaie les jeux.

Au Tokyo Game Show à Chiba, près de Tokyo, le 30 septembre 2021 (AFP).
Au Tokyo Game Show à Chiba, près de Tokyo, le 30 septembre 2021 (AFP).

Le TGS offre également la possibilité de tester les titres chez soi grâce à des version d’essai téléchargeables et jouables gratuitement sur ordinateur, console ou smartphone.

Du côté des jeux présentés, les visiteurs (virtuels et physiques) pourront découvrir de plus près avant sa sortie prévue mi-octobre le jeu de combat adapté de l’univers du manga et film d’animation Demon Slayer, qui a battu l’an dernier le record d’entrées en salles au Japon. (Voir notre article lié : Comment le manga et anime « Demon Slayer » est-il devenu un phénomène de société au Japon ?)

Ils pourront également espérer glaner quelques informations sur le jeu Final Fantasy XVI, extrêmement attendu par les joueurs de cette célèbre série de RPG (jeux de rôle). Si le jeu ne figure pas sur la liste de ceux que son éditeur Square Enix compte exposer, le créateur de la série, Hironobu Sakaguchi, doit ainsi s’exprimer samedi en compagnie du producteur du jeu.

© Agence France-Presse

jeu vidéo événement Chiba AFP