Foot : le capitaine du Japon, Yoshida, accuse les supporters saoudiens de « gestes discriminatoires »

Société Sport

Tokyo, Japon | AFP

Le capitaine nippon Maya Yoshida a accusé jeudi les supporters saoudiens d’avoir commis des “gestes discriminatoires” à son encontre après la défaite 1 à 0 du Japon en Arabie saoudite, qui risque de manquer la Coupe du monde pour la première fois depuis 1994.

Suite au revers concédé à Jeddah en éliminatoires du Mondial-2022, le défenseur central s’est emporté contre une partie des supporters saoudiens, qui se seraient moqués de lui pendant une interview d’après-match.

Sur des images filmées avec un téléphone portable, on voit le joueur de la Sampdoria se diriger vers la barrière séparant les supporters de la pelouse, les montrer du doigt et les réprimander.

Yoshida, 33 ans, s’est ensuite éloigné après avoir été maîtrisé par des officiels japonais, mais est revenu plus tard pour expliquer sa réaction aux journalistes.

“Il y a eu des gestes discriminatoires”, a déclaré l’ancien joueur de Southampton aux médias japonais, sans préciser la nature de ces gestes.

“C’est difficile à accepter. C’est aussi arrivé lors des dernières qualifications. C’est très décevant”, a expliqué Yoshida.

Cette défaite laisse le Japon avec seulement trois points en trois matchs dans le Groupe B, après avoir commencé la campagne par une défaite surprise à domicile contre Oman (1-0) et une courte victoire à l’extérieur contre la Chine (1-0).

Les quadruples champions d’Asie, qui ont participé aux six dernières Coupes du monde, doivent maintenant absolument s’imposer mardi à domicile contre l’Australie, qui vient de signer une onzième victoire d’affilée record en qualifications contre Oman (3-1).

Les supporters nippons se sont eux emparés des réseaux sociaux pour demander le licenciement du sélectionneur Hajime Moriyasu, et la presse du pays a également rendu un verdict cinglant, alors que les espoirs du Japon de participer à la Coupe du monde 2022 au Qatar sont en péril.

“Avant le match, Moriyasu a dit que c’était un match à l’extérieur et il a également mentionné le climat et le décalage horaire”, a ainsi écrit l’ancien joueur et commentateur Sergio Echigo dans le quotidien Nikkan Sports. “Je ne peux que penser qu’il cherchait des excuses pour sa défaite”.

© Agence France-Presse

Football Arabe discrimination AFP Arabie saoudite