Rugby : « pas de blague », prévient Michael Hooper avant Japon-Australie

Sport

Oita, Japon | AFP

Le capitaine des Wallabies Michael Hooper a prévenu vendredi ses coéquipiers qu’il ne s’agirait pas de prendre à la légère le Japon, à la veille du test-match à Oita contre les Cherry Blossoms: “pas de blague, hein”, a-t-il lancé, alors que l’Australie guignera sa cinquième victoire d’affilée.

“Il est important de continuer à progresser”, a déclaré le joueur aux 115 sélections à l’agence australienne AAP.

Le capitaine de l'équipe australienne, Michael Hooper (AFP).
Le capitaine de l’équipe australienne, Michael Hooper (AFP).

Après avoir dominé les champions du monde sud-africains (28-26 puis 30-17) et l’Argentine (32-17 et 27-8) dans le Rugby Championship, les Wallabies espèrent réaliser la passe de cinq avant de se rendre en Europe, où ils défieront l’Ecosse (7 novembre), l’Angleterre (13 novembre) et le pays de Galles (20 novembre).

“Pour gagner, il nous faudra rester concentrés sur ce que nous devons faire pour battre ces gars-là”, a ajouté le troisième ligne australien de 30 ans, qui a rejoint cette année la formation japonaise des Toyota Verblitz, après avoir porté le maillot des NSW Waratahs.

“Ils jouent à un rythme élevé. Ils veulent que le ballon soit tout le temps en jeu, ils chercheront beaucoup à courir”, a-t-il déclaré. “Ils ont de très bons profils, une équipe mobile. Ce sera un vrai défi de neutraliser cette vitesse et de les amener dans des secteurs où ils ne sont pas à l’aise”, a encore analysé Hooper.

“Mais pas de blague hein: les Japonais sont une équipe solide, avec des joueurs dangereux à tous les postes”, a-t-il lancé.

La dernière opposition entre Wallabies et Cherry Blossoms remonte à novembre 2017 et les Australiens s’étaient alors largement imposés (63-30).

Quatre ans plus tard, les Japonais, qui n’ont encore jamais battu les Australiens (5 défaites depuis 1975), ont progressé, atteignant notamment les quarts de finale du Mondial-2019, disputé sur leurs terres.

C’est justement dans ce même stade d’Oita que l’Australie avait chuté en 2019, également en quarts, face à l’Angleterre.

Mais, depuis la fin de la Coupe du monde, le Japon n’a disputé que deux test-matches: deux revers, face aux Lions britanniques et irlandais (28-10) en juin et devant l’Irlande (39-31) en juillet.

© Agence France-Presse

Australie sport rugby AFP