Japon : assouplissement des restrictions frontalières mais pas pour les touristes

International

Tokyo, Japon | AFP

Le Japon a annoncé vendredi un assouplissement des restrictions à ses frontières liées à la pandémie, qui concernera notamment les visas d’affaires et les étudiants étrangers, mais pas les touristes à ce stade.

A compter de lundi, la période de quarantaine sera réduite à trois jours (contre 10 jours minimum précédemment) pour les détenteurs de visas d’affaires vaccinés qui devront cependant se soumettre à certaines règles.

La Tour de Tokyo (AFP).
La Tour de Tokyo (AFP).

Par ailleurs, des dizaines de milliers d’étudiants et de stagiaires étrangers vont pouvoir revenir au Japon, mais ce processus sera progressif et encadré par des protocoles sanitaires très stricts.

Seiji Kihara, secrétaire général adjoint du gouvernement, a justifié ces aménagements par “un déploiement plus large de la vaccination” et “une demande d’assouplissement du contrôle aux frontières de la part des milieux d’affaires”.

Cette annonce intervient moins d’une semaine après la très nette victoire de la coalition gouvernementale aux législatives du 31 octobre au Japon et alors que le nombre d’infections au coronavirus a drastiquement chuté (quelque 200 nouveaux cas quotidiens en moyenne, contre plus de 25 000 en août) et que plus de 73 % des habitants sont vaccinés avec deux doses.

Bien qu’il ait rapidement fermé ses frontières, le Japon n’a jamais imposé de strict confinement à sa population, réduisant principalement les horaires d’ouverture des bars et des restaurants, ainsi que la vente d’alcool.

Le nombre de décès du Covid-19 a été relativement limité comparé à beaucoup d’autres pays: environ 18 300 morts depuis le début de 2020.

Selon des médias japonais, environ 370 000 détenteurs de visas attendent d’entrer au Japon et seront autorisés à le faire progressivement dans le cadre de l’assouplissement annoncé vendredi.

Les voyageurs d’affaires seront sous la responsabilité de leur entreprise pendant leur séjour au Japon et devront fournir des plans d’activité pour chaque visite, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

Aucune indication n’a été donnée quant à la date à laquelle les touristes étrangers pourraient être autorisés à entrer de nouveau au Japon.

Le Japon a accueilli un nombre record de 31,9 millions de visiteurs étrangers en 2019 et était en bonne voie pour atteindre son objectif de 40 millions en 2020, avant la pandémie.

© Agence France-Presse

voyage international touristes étrangers coronavirus AFP