La modernité de l’esthétique traditionnelle

Une révolution dans le monde du tatami traditionnel : de nouvelles formes pour de nouveaux motifs

Art Design

Un illustre fabricant de tatamis rompt avec la tradition pour produire des revêtements de sol aux formes et motifs uniques. Poussé par la conviction que le tatami n'a pas atteint son plein potentiel, il travaille sur des conceptions à couper le souffle, dont le lancement est prévu à l'étranger en 2021.

Une autre forme de vie du tatami

Le Japon est en train de s'éloigner des maisons individuelles, et ce sont de nos jours les tours résidentielles qui sont en pleine croissance. Par conséquent, il y a maintenant moins de logements avec des washitsu (chambres de style traditionnel), ce qui entraîne une baisse de la demande de tatamis, le revêtement de sol en paille de jonc des maisons japonaises traditionnelles.

Le ministère japonais de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche a indiqué que la production de tatamis dans les principaux centres de fabrication de Fukuoka et Kumamoto avait chuté de 4 % entre 2018 et 2019, pour atteindre 2,5 millions de revêtements produits par an. À titre de comparaison, 3,4 millions de ces nattes végétales ont été produites en 2013.

Malgré cela, « Yamada Hajime Tatami-ten », une illustre boutique de tatamis de la ville de Hashima, dans la préfecture de Gifu, reçoit un flux constant de commandes de tout le Japon. Fondée en 1869, l’entreprise a récemment attiré l’attention avec ses conceptions tout à fait originales. Les tatamis sont généralement rectangulaires, mais ce fabricant produit des tapis hexagonaux et courbés, créant de fantastiques motifs de sols en mosaïque.

Une salle d'autel bouddhiste avec un montage spectaculaire de tatamis représentant un dragon.
Une salle d’autel bouddhique avec un montage spectaculaire de tatamis représentant un dragon.

L’homme derrière ces créations est Yamada Kenji, 36 ans, un fabricant de tatamis de cinquième génération. Il travaillait auparavant dans une entreprise de construction à Tokyo, mais il y a trois ans, en héritant de l’entreprise familiale, il a commencé à réfléchir aux moyens d’innover pour transformer la forme traditionnelle du tatami. Les créations uniques qu’il a imaginées conviennent à la fois au washitsu et aux chambres modernes de style occidental, générant une demande continue.

Une inspiration venue d’une demande inhabituelle

Yamada révèle que la motivation pour ses créations uniques lui est venue lorsqu’il a quitté son ancienne entreprise en 2017. À ce moment-là, un ami lui a demandé d’installer un tatami à l’arrière d’une camionnette, une demande inhabituelle qui exigeait des revêtements de forme non conventionnelle. Cela a amené Yamada à ressentir un plus grand potentiel dans les tatamis, et en 2018, il a entrepris de créer des modèles encore plus extravagants.

Le tatami que Yamada a conçu pour le van de son ami.
Le tatami que Yamada a conçu pour le van de son ami.

Selon Yamada, la demande de remplacement de tatamis à domicile ne représente que 30 % de ce qu’elle était il y a 20 ans. « Les revêtements de sol modernes ont décimé le marché des tatamis, et l’industrie ne peut pas rivaliser », soupire-t-il.

Ses clients comprennent des ménages réguliers, qui représentent environ 70 % de son travail, et des commerces tels que les ryokan (auberges traditionnelles) et les restaurants. Yamada admet que beaucoup d’entre eux ont des goûts bien particuliers. La plupart des tatamis sont rectangulaires. Est-il difficile de s'écarter de cette norme et de fabriquer des tapis à bords incurvés ? Selon l’artisan, qui connaissait déjà les bases de la fabrication de tatamis lorsqu’il a repris l’entreprise, il n’est pas particulièrement difficile de produire des formes inhabituelles, bien que cela puisse lui prendre cinq fois plus de temps.

En effet, comparé aux revêtements nécessaires pour une petite pièce carrée d’une taille de 4,5 tatamis rectangulaires (équivalant à environ 7,5 m2), qui nécessitent un ou deux jours de travail pour être fabriqués et installés, le tatami incurvé réalisé par Yamada prend plus de deux semaines de labeur. Pour de telles commandes, il commence par créer des modèles en papier adaptés à la pièce. Parce que l'équipement généralement utilisé ne peut produire que des tatamis rectangulaires, Yamada tisse ses tatamis à partir de tiges de jonc, à la main.

Un motif d’écailles de poisson créé avec des tatamis.
Un motif d'écailles de poisson créé avec des tatamis

Et pourquoi pas un motif de Marilyn Monroe ?

Les tatamis japonais remonteraient à environ 700 après JC, et auraient gardés cette forme rectangulaires tout au long de leur histoire. Mais quand Yamada a compris qu’il pouvait fabriquer d’autres formes, de nouvelles idées ont commencé à émerger.

Une idée clé concerne la couleur. Les tatamis bleu et noir existent depuis longtemps, mais sont fabriqués à partir de goza (la couche supérieure du tatami) préfabriqués ou de revêtements tissés. Yamada est un adepte de la paille standard pour la conception de la plupart de ses tatamis traditionnels, mais il utilise des techniques spéciales pour créer des variations de couleur en utilisant les tiges de joncs. Les réglages du tissage reflètent la lumière différemment, créant l’illusion d’un changement de couleur.

La variation de la direction du tissage crée l'illusion de différentes couleurs, bien que les revêtements soient tous de la même teinte.
La variation de la direction du tissage crée l’illusion de différentes couleurs, bien que les revêtements soient tous de la même teinte.

Plus tard, il lui est venu à l’esprit de fabriquer des tatamis hexagonaux. Parce que la direction du tissage du tatami entraîne un changement de couleur apparent lorsque la lumière se reflète sur eux, en les faisant tourner, Yamada peut créer d’innombrables motifs.

Yamada prévoit des motifs combinant des tatamis hexagonaux. Il espère créer une mosaïque de tatamis de Marilyn Monroe, ainsi que des suspensions murales.
Yamada prévoit des motifs combinant des tatamis hexagonaux. Il espère créer une mosaïque de tatamis de Marilyn Monroe, ainsi que des suspensions murales.

Conception de Yamada pour une mosaïque de tatami représentant Marilyn Monroe.
Conception de Yamada pour une mosaïque de tatami représentant Marilyn Monroe.

De nouveaux designs pour pénétrer les marchés d’outre-mer

Yamada a également une ambition de grande envergure : lancer ses créations à l'étranger, si possible dès 2021. Il a créé un site Web en anglais en 2018, générant des demandes de renseignements provenant de l’extérieur du Japon, mais il s’est vite rendu compte qu’il aurait besoin d’une plus grande variété de motifs pour soutenir le développement de l’entreprise à plus long terme. Yamada a donc décidé de jeter les bases de son expansion mondiale en se concentrant d’abord sur le potentiel du tatami au Japon.

L’artisan a fait des progrès considérables depuis lors, créant des tatamis angulaires et ronds, ainsi que des dessins de ciel nocturne et de dragon à l’aide des revêtements. Lorsqu’il achèvera sa création représentant Marilyn Monroe fin 2020, il aura atteint ses objectifs initiaux. Par la suite, il espère même mettre en scène une performance live où les designs changent en synchronisation avec la musique. Le lancement sérieux de son entreprise à l'étranger s’appuiera sur cet élan. Selon lui, il est inévitable que certains fabricants de tatamis ne survivent pas à terme, mais il pense ne pas avoir encore réalisé le plein potentiel de ces revêtements traditionnels qui occupent son métier, ce qui le pousse à poursuivre ses efforts créatifs. Les tatamis sont rarement présents en dehors du Japon, et ce défi enthousiasme l’artisan.

Yamada Kenji confectionne un tatami
Yamada Kenji en pleine confection d’un tatami

Les créations de Yamada coûtent environ trois fois plus que les tatamis ordinaires, en fonction du motif. Néanmoins, il bénéficie d’un afflux constant de commandes au Japon, ce qui confirme sa croyance dans le potentiel de cette industrie. L’expansion de son entreprise à l'étranger promet d'être un nouveau chapitre passionnant de son histoire !

(D’après la diffusion sur Prime Online du 14 avril 2020)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

design artisanat tradition maison FNN