« Le Japon a réussi » : le directeur de l’OMS félicite le pays pour sa gestion de l’épidémie

Société International Santé

« Nous pouvons voir que le Japon a réussi. » C’est par ses mots que le docteur Tedros, le directeur général de l’OMS, s’est exprimé au sujet de la gestion générale de la crise du coronavirus sur l’Archipel, et après que le gouvernement nippon a levé l’état d’urgence dans tout le pays le 25 mai.

« Le Japon avait atteint 700 contaminations par jour au plus haut pic de l’épidémie, mais ce chiffre est aujourd’hui descendu à 40 cas. Et compte tenu du faible nombre de décès, nous pouvons dire que le Japon a réussi. »

« Mais rien n’est fini pour autant », a-t-il tenu à préciser. Le docteur Tedros a ainsi appelé le Japon et tous les autres pays à rester extrêmement vigilants et prolonger les mesures de prévention quant à une éventuelle deuxième vague d’infections.

Aux États-Unis, qui souffre de la situation la plus grave, le quotidien Washington Post a évoqué la levée totale de l’état d’urgence au Japon et son contexte, en expliquant que « le virus a été maîtrisé avec une approche tout à fait spécifique, qui n’est pas basée sur une politique d’obligations et de sanctions, mais sur une demande de coopération, un esprit d’entente et une surveillance collective ».

Il a également mentionné que « même si l’on peut souligner certaines inaptitudes du gouvernement ou encore le faible nombre de tests de dépistage, les Japonais eux-mêmes ont des tendances culturelles qui restreignent à un certain niveau la propagation du virus. Ils n’élèvent pas la voix, ont une attitude corporelle discrète et ont peu de contacts physiques (serrements de mains, étreintes, bises…). Ce qui peut laisser à penser que les risques resteront limités en cas d’une nouvelle propagation ».

(D’après la diffusion sur Prime Online du 26 mai 2020)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

international santé FNN coronavirus