Japonais kidnappés par la Corée du Nord : décès de Yokota Shigeru, qui n’aura jamais connu la vérité sur le sort de sa fille

International Politique Catastrophe

Yokota Shigeru est décédé le vendredi 5 juin à 87 ans, sans jamais avoir pu connaître le sort de sa fille Megumi, enlevée au Japon par les services secrets nord-coréens en 1977 lorsqu’elle avait 13 ans. Cette collégienne fait partie de la liste officielle des 17 personnes kidnappées par le régime de Pyongyang entre le milieu des années 1970 et le début des années 1980, et elle était devenue au fil du temps le symbole national dans la lutte pour retrouver leurs traces.

Cette série d’enlèvements avait pour objectif d’obtenir des passeports japonais, mais aussi d’apprendre la langue et la culture de l’Archipel afin de pouvoir y mener des missions d’espionnage.

Les parents de Yokota Megumi, Shigeru et Sakie, se sont battus pendant quatre décennies pour retrouver leur fille, et ont donné plus de 1 400 conférences à ce sujet. Mais ils ont récemment dû les arrêter à cause de la détérioration de leur santé.

Où est la vérité quant au sort de leur fille ? En septembre 2002, lorsque le Premier ministre japonais de l'époque, Koizumi Jun’ichirô, se rend en Corée du Nord, le dirigeant Kim Jong-il assume pour la toute première fois la responsabilité de son régime dans les enlèvements, longtemps niés, et présente ses excuses. Il affirme cependant que cette affaire concerne 13 Japonais et non 17, et que Yokota Megumi s’est suicidée. Néanmoins, ses parents ne le croient pas.

Un mois après, cinq ressortissants japonais kidnappés rentrent au Japon. Ce seront les seuls depuis.

Deux ans plus tard, en novembre 2004, la Corée du Nord fournit les restes de Yokota Megumi mais, en décembre, le gouvernement japonais établit que ce ne sont pas les siennes après un test ADN. Ses parents et ses deux frères continueront alors sans répit les recherches.

Yokota Shigeru était hospitalisé depuis avril 2018. Il avait posé à son chevet une photo de sa fille. L’espoir ne l’a jamais quitté jusqu'à la fin.

(Voir également notre article en détail sur cette affaire : Retour sur les enlèvements de Japonais par la Corée du Nord)

(D’après la diffusion sur Prime Online du 6 juin 2020)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

Corée du Nord international crime décès FNN