Saison des pluies au Japon : un lourd bilan et des précipitations toujours d’une extrême intensité

Catastrophe

« C’est l’un des plus grands dégâts des eaux de toute l’histoire », s’est exprimé le professeur associé Ishida Kei de l’Université de Kumamoto à propos des inondations du fleuve Kuma, qui ont atteint jusqu’à 4,3 mètres de hauteur dans la ville de Hitoyoshi, dans la préfecture de Kumamoto, au sud-ouest du Japon.  

La saison des pluies provoque des inondations et des glissements de terrains meurtriers dans la région du Kyûshû depuis le week-end du 4 juillet. On comptabilise 64 personnes décédées, 2 en arrêt cardio-respiratoire et 16 portées disparues (au 9 juillet à 19 h heure locale). Les opérations de sauvetage sont toujours en cours.

Des précipitations d’une extrême intensité touchent aussi actuellement de nombreuses autres zones du pays. Dans la ville de Gero de la préfecture de Gifu par exemple, en quelques jours à peine, il y est déjà tombé le double de la quantité mensuelle d’un mois de juillet normal.

Les prévisions pour les 9 et 10 juillet annoncent 180 mm d’eau par heure dans la région du Kansai (Osaka et les préfectures environnantes) et de 150 mm dans celle du Kantô (Tokyo et les préfectures environnantes).

(D’après la diffusion sur Prime Online du 9 juillet 2020)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

catastrophe saison Kumamoto pluie FNN