Sécurité sanitaire autour des « oden », le produit phare des supérettes japonaises

Vie quotidienne Gastronomie Santé

Comme à l’accoutumée, à l’approche de l’automne, et même si les grosses chaleurs sont toujours présentes, les fameux oden commencent déjà à faire leur apparition à la caisse des supérettes japonaises (konbini). Il s’agit d’aliments bouillis de plusieurs types (boulettes de poisson haché, fruits de mer, algue, légume, viande, tofu, œuf...) plutôt peu chers et nutritifs. 

Cette année néanmoins, les établissements s’adaptent aux directives sanitaires du mieux que possible pour les vendre.

Si en temps normal, le client demande les ingrédients un par un à l’employé, ou parfois se sert lui-même, la chaîne de supérettes Lawson a par exemple affiché des choix de mélange, permettant donc de limiter la conversation. Elle a également placé un panneau en acrylique devant le comptoir d’oden.

La chaîne Seven-eleven a quant à elle mis en vente des versions en gobelet toutes prêtes d’oden qui peuvent être conservés au réfrigérateur.

Dans les konbini Family Mart, les clients sont invités à laisser le personnel prendre les ingrédients à leur place, et un couvercle reste apposé sur les oden.

(Voir également notre article : « Oden » ou les délices du pot-au-feu à la japonaise)

(D’après la diffusion sur Prime Online du 25 août 2020)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

alimentation konbini FNN coronavirus