« Étudier au Japon », le rêve brisé de Hugo, tué dans l’attaque du Bataclan : son père se remémore

Société Échanges internationaux

Cinq ans jour pour jour depuis l’attentat du Bataclan où 90 personnes ont trouvé la mort, Stéphane Salado se remémore son fils aîné Hugo, tué dans l’attaque terroriste. Hugo avait 23 ans et comptait effectuer un séjour d’études au Japon.

« Cinq ans ont passé, mais je ressens les choses comme si elles s’étaient déroulées hier. Le temps s’en va mais la douleur reste. »

À la peine de ce père de famille se rajoute la réalité de la situation actuelle, où des attentats continuent d’être perpétrés en France, comme le meurtre de l’enseignant Samuel Paty ou l’attaque de la basilique Notre-Dame de Nice qui a coûté la vie à trois personnes.

« Rien n’a changé en cinq ans… C’est ça qui est le plus dur. »

Afin de concrétiser le rêve de son fils disparu, Stéphane Salado souhaite mettre en place une bourse de soutien aux séjours d’études au Japon et contribuer ainsi à une meilleure compréhension des cultures étrangères. C’est selon lui l’un des moyens indispensables pour réduire la fracture de la société.

(D’après la diffusion sur Prime Online du 13 novembre 2020)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

France société attentat terrorisme FNN