Un nouveau statut pour les femmes mariées de la famille impériale est en cours d’étude

Politique

Le gouvernement japonais planche actuellement sur la possibilité pour un membre féminin de la famille impériale de continuer à exercer certaines fonctions officielles de son rang même après son mariage. Elle accéderait à un statut particulier de « fonctionnaire spécial de l’État ». Ce serait alors une véritable transformation du système en vigueur.

En effet, jusqu’alors, la Loi impériale exige qu’en épousant un roturier, une femme de la dynastie régnante doit quitter la demeure impériale et abandonner son titre de noblesse, sans plus aucune charge officielle à effectuer.

Si la décision est prise, cela pourrait apporter une solution à la diminution progressive du nombre de membres de la famille impériale, qui représente entre autres un sérieux problème pour l’exécution des obligations  officielles.

Il y a actuellement treize membres féminins dans la famille impériale et parmi eux, six ne sont pas encore mariés, comme la princesse Aiko, la fille unique de l’empereur Naruhito et de l’impératrice Masako. Il y a également la princesse Mako, la nièce de l’empereur, qui est actuellement fiancée mais dont la date de mariage n’est pas encore fixée.

(Voir notre article plus en détails : Comment assurer la pérennité de la lignée impériale japonaise : un problème crucial)

(D’après la diffusion sur Prime Online du 24 novembre 2020)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

politique femme FNN famille impériale