Deux athlètes afghans recueillis par les autorités françaises à Paris peuvent participer aux Jeux paralympiques de Tokyo

Tokyo 2020 International

Zakia Khudadadi, para-athlète de taekwondo, avait envoyé un message de détresse de Kaboul, relayé dans le monde entier, demandant qu’on l’aide à sortir d’Afghanistan afin qu’elle puisse participer aux Jeux paralympiques de Tokyo (24 août-5 septembre).

Si le Comité international paralympique (CIP) s’était exprimé une première fois de manière pessimiste, la jeune femme de 23 ans a finalement pu être évacuée.

Le week-end du 21 août, Zakia Khudadadi et un autre para-athlète afghan, Hossain Rasouli, ont été exfiltrés de leur pays et emmenés à Paris, où ils ont séjourné quelques jours tout en s’entraînant. Les autorités françaises les ont ensuite envoyés en toute sécurité à Tokyo le 28 août.

Zakia Khudadadi participera à l’épreuve de taekwondo le jeudi 2 septembre (catégorie -49 kg).

Hossain Rasouli, sprinteur qui a perdu son bras gauche dans l’explosion d’une mine, devait s’aligner sur 100 m mais il est arrivé trop tard pour les séries qui ont eu lieu samedi. Il participera mardi 31 août au concours de saut en longueur.

(D’après la diffusion sur Prime Online du 29 août 2020)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

France FNN Afghanistan Tokyo 2020 Paralympiques