À Jérusalem, une place baptisée « Chiune Sugihara » en hommage au Japonais qui avait sauvé des Juifs

International

Une cérémonie s’est tenue à Jérusalem le 12 octobre pour inaugurer la « Place Chiune Sugihara ». Elle rend hommage au diplomate japonais qui a délivré des visas de transit à quelque 6 000 juifs en 1940, leur permettant d’échapper aux persécutions des nazis.

Sugihara avait accompli cet acte héroïque contre l’avis du ministère japonais des Affaires étrangères. Il était basé au consulat de Lituanie en tant qu’agent de renseignements pour le Japon, chargé entre autres d’observer les mouvements de l’Union soviétique.

Le gouvernement israélien lui avait décerné le titre de « Juste parmi les nations » en 1985. Il est le seul Japonais à avoir reçu cette distinction.

La « Place Chiune Sugihara » est située à un carrefour au sud-ouest de la ville. Si l’inauguration s’est déroulée en la présence de l’un de ses quatre fils, Sugihara Nobuki, ainsi que du maire de Jérusalem Moshe Lion, des juifs sauvés par les visas de Sugihara Chiune ont également participé à l’événement avec leurs proches.

(Lire aussi notre article : Sugihara Chiune : un agent de renseignements japonais au secours des Juifs d’Europe)

(D’après la diffusion sur Prime Online du 13 octobre 2020)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

international Israël FNN Seconde Guerre mondiale juif Sugihara Chiune