Bentô : un régal pour les yeux et pour le palais

« La lune est belle » : les bentô décorés d’un papa poule pour sa fille charment et amusent

Gastronomie Divertissement Design

Quand un papa poule confectionne des bentô pour sa fille de 15 ans et poste ses créations sur les réseaux sociaux, il n’a pas fallu longtemps pour que l’on se délecte de son habilité. Mais son enfant semble plus réticent à admirer son talent et son humour...

Un buzz récent sur Instagram met en avant des photos de deco bentô, abrégé en deco-ben. Mais ce n’est rien de bien nouveau en soi : un deco-ben est un ben (boîte-repas) décorés, c’est-à-dire dont l’aspect visuel et harmonieux est aussi important que la pertinence gustative et diététique. Cette attention aux moindres détails exprime l’affection et les sentiments de celui ou celle qui prépare le bentô à l’égard de la personne qui le mangera. Ici, il s’agit en l’occurrence d’un père qui fabrique tous les matins un bentô pour sa fille collégienne.

Sur le riz : « La lune est belle. » (月が綺麗ですね / Tsuki ga kirei desune)
Sur le riz : « La lune est belle. » (月が綺麗ですね / Tsuki ga kirei desune)

@bentô_star (Uchida Naoto) a fabriqué ce bentô pour sa fille.

Il semble que la pleine lune était effectivement très belle la veille au soir. Ici, dans le rôle de la lune : un tronçon de patate douce.

Mais il y a un code dans le message, et si sa fille avait décodé le message, il est probable qu’elle l’aurait trouvé « assez bizarre »…

En effet, d’après Natsume Sôseki, « La lune est belle » est une phrase qui signifie : « Je t’aime. »

Le célèbre écrivain de l’ère Meiji, était professeur d’anglais. Il regrettait que ses élèves ne sachent traduire « I love you » en japonais que par un mot-à-mot brutal et malséant. « Les Japonais n’expriment pas leur amour de manière aussi directe, expliqua-t-il. Pour dire la même chose, les Japonais diraient, par exemple : La lune est belle ».

Qui n’a pas envie de manger tous les jours un beau bentô ? Or, il suffit de surfer sur le compte Instagram de M. Uchida, on comprend vite que la plupart des deco-ben qu’il élabore sont, certes, beaux, mais surtout intrigants. Jetons-y un coup d’œil d’un peu plus près.

Message : « La moitié du bentô est composé de riz. » (弁当の半分はごはんでできています / Bentô no hanbun wa gohan de dekite imasu.)
Message : « La moitié du bentô est composé de riz. » (弁当の半分はごはんでできています / Bentô no hanbun wa gohan de dekite imasu.)

Effectivement, le bentô est divisé en deux compartiments de tailles égales, dont l’un des deux est rempli d’appétissants rouleaux de printemps, poisson grillé… et l’autre de riz blanc, fort appétissant lui aussi. Le commentaire de sa fille a sans nul doute été : « Oui, et… ? »

Voici maintenant un deco-ben au curry.

« En toute modestie, du riz. » (控えめに言って米 / Hikaeme ni itte kome)
« En toute modestie, du riz. » (控えめに言って米 / Hikaeme ni itte kome)

Un bentô avec du curry dans un bol à soupe est déjà assez spécial. Quant au message écrit en algues nori sur le riz, comment l’interpréter ? On a envie de lui trouver un autre sens : « En toute modestie, du riz », ou… « Tu exagères, ce n’est que du riz » ?

« Programme en période de révision avant les examens. »
« Programme en période de révision avant les examens. »

Le bentô que M. Uchida a préparé pour sa fille pendant les révisions avec les examens était accompagné du commentaire suivant :

« Mon programme à moi, à l’époque :

  • Grand nettoyage de ma chambre (部屋掃除 / Heya sôji)
  • Rangement du bureau (机片づけ / Tsukue katazuke)
  • Un peu de manga (ちょっとマンガ / Chotto manga)
  • Petite sieste (うたたね /Utatane)
  • Il faut que je me coupe les ongles (爪切り / Tsume kiri)
  • Bon, on s’y met ! Bah, zut, déjà 22 h 00… » (さあやるか / Saa yaruka)

C’est fou les choses qu’on aurait pu faire n’importe quand avant... mais qu’on a justement envie de faire en période de révisions ! Cela doit rappeler des souvenirs à certains. Peut-être ce mauvais exemple a-t-il forcé sa fille à rester concentrée ?

M. Uchida fabrique également des kyara-ben, qui présentent des personnages d’anime et de manga, toujours découpés dans des algues nori.

Tous sont de véritables chefs-d’œuvre, qui provoquent inévitablement un petit sourire au moment où vous soulevez le couvercle. Certains, comme ce bentô représentant un écran de console portable Game & Watch qui fut populaire dans les années 1980, ou cet autre reproduisant une case du manga Kyojin no hoshi (« L’étoile des Giants ») posent problème : la fille de M. Uchida a 15 ans, elle n’était pas née à l’époque ! Les bentô nostalgiques, oui, mais quand la nostalgie va chercher tellement loin que le destinataire n’a pas la référence… ?

Un deco-ben avec reconstitution de l’écran du jeu Game & Watch
Un deco-ben avec reconstitution de l’écran du jeu Game & Watch

Comment sa fille réagit-elle à ces bentô ? Nous avons demandé à M. Uchida.

J’ai commencé par « Regarde le riz plutôt que les accompagnements »

Qu’est-ce qui vous a poussé à faire des deco-ben plutôt que des bentô normaux ?

Tout a commencé le jour où on est passé à l’ère Reiwa (le 1er mai 2019). J’ai découpé les caractères de la nouvelle ère en algues nori que j’avais sous la main. J’étais un total débutant en cuisine, et je n’étais pas très sûr de mes accompagnements. J’ai dû me dire que c’était un moyen de détourner l’attention !

Quand décidez-vous le design ?

En général, je découpe les nori la nuit. Je choisis le thème en fonction d’une bribe de conversation que nous avons eu le matin ou le soir-même, et je brode. Parfois, j’utilise des sujets d’actualité.

« La lune est belle »… Ça vous est venu comment ?

C’était une nuit de « Super Lune », et il se trouve que j’avais des patates douces que sa grand-mère m’avait données. Et c’est une phrase que sa petite sœur, plus jeune mais bien plus ouverte à la poésie, dit tout le temps, avec beaucoup d’enthousiasme.

La fille aînée de M. Uchida, en 3e année de collège, est « pondérée et les pieds sur terre ». Il en a une autre, en quatrième année de primaire, « brillante et les pieds sur terre ». Il a commencé à confectionnet des bentô pour son aînée quand celle-ci est entrée au collège. En fait, l’idée de faire des deco-ben est venue pour attirer l’attention sur le riz, plutôt que sur les accompagnements, pour lesquels il n’était pas très sûr de lui. Quand on n’est pas très doué en cuisine, on se rabat sur autre chose…

Son premier bentô en lettres d'algues, en 2019
Son premier bentô en lettres d’algues, en 2019

Pour un premier bentô, ça avait l’air plutôt réussi. L’omelette roulée, les saucisses et les racines de bardane frites ont l’air tout à fait appétissantes. C’est plutôt sur les lettres en nori découpées qu’on peut voir que des progrès ont été réalisés en trois ans…

Et alors, les commentaires de sa fille ?

Pour les lettres découpées en algues nori, M. Uchida utilise des feuilles de nori standard pour fabriquer les temaki.

Les nori se déchirent quand on les découpe à sec. Le secret de M. Uchida est de sortir la feuille de nori du sac et de la passer à la vapeur pour l’humidifier avant de jouer du cutter.

Une fois la feuille d’algues préparée, l’étape suivante consiste à allumer l’ordi et l’imprimante.
Une fois la feuille d’algues préparée, l’étape suivante consiste à allumer l’ordi et l’imprimante.

Uchida a préparé un cadre correspondant à la boîte à bentô en taille réelle sur Powerpoint. Il n’a plus qu’à rentrer les silhouettes ou les caractères et ajuster à la bonne taille et à la bonne place.

Une fois le design décidé, simplifier les détails au feutre pour que ce soit facile à découper. Puis, au cutter et à la pince à épiler, découper en respectant l’ordre suivant : « d’abord les détails les plus fins à l’intérieur, puis tout l’intérieur, et à la fin l’extérieur ». Puis déposer les pièces sur le riz cuit.

C’est un travail énorme ! Combien de temps pour terminer un deco-ben ?

Il me faut généralement une heure pour couper les algues. Je me lève à 5 heures du matin, je fais la lessive, pendant que la machine tourne je dispose les aliments préparés la veille dans la boîte à bentô, je mets les algues découpées dessus, je le poste sur Instagram, je prépare le petit-déjeuner, j’étends le linge, je fais un peu de ménage, puis je pars avec la petite à 7 h 30. Et le soir, je prépare le menu du bentô du lendemain.

Alors, les réactions de votre fille ?

Rien, ou presque…

La seule fois où j’ai eu une réaction de ma fille, ça a été pour la « luciole en plein jour ». En fait, je n’ai jamais de retour de ma fille.

La « luciole en plein jour » en question, c’était un design conçu pour provoquer la surprise au moment d’ouvrir le couvercle de sa boîte-repas. En effet, la « luciole en plein jour » peut facilement être confondue avec un autre insecte que tout le monde déteste et qui provoque facilement des paniques, en général (le cafard !).

La « Luciole en plein jour » peut provoquer des réactions épidermiques... (昼の蛍 / Hiru no hotaru)
La « Luciole en plein jour » peut provoquer des réactions épidermiques... (昼の蛍 / Hiru no hotaru)

Vos deco-ben ont commencé lorsque votre fille est entrée au collège. Qu’allez-vous faire maintenant qu’elle va terminer son cursus ?

Au début, j’espérais tenir jusqu’à ce qu’elle finisse le collège, mais maintenant qu’on y est, je pense que je vais continuer jusqu’à ce qu’elle termine le lycée. Sa sœur a dit qu’elle ne voulait surtout pas de ça pour elle quand elle irait au collège, alors, bon, pour elle ce sera peut-être des bentô normaux…

L’un de ses préférés (de M. Uchida) : « Le jeu de la taupe ! »
L’un de ses préférés (de M. Uchida) : « Le jeu de la taupe ! »

Est-ce que l’on vous suit ardemment sur Instagram ?

Ce n’est qu’au cours des six derniers mois que mes vues ont grimpé en flèche. Ça fait plaisir d’avoir beaucoup de « likes ». Mais ce ne sont pas toujours ceux dont je suis le plus fier qui reçoivent les meilleures réactions. C’est intéressant comment les choses ne se passent pas toujours comme on l’attendait…

En fait, j’essaie de poster comme des messages à ma fille. Il y a beaucoup de gens qui font des kyara-ben (bentô de personnages d’animés et manga) bien meilleurs que les miens, mais ma fille n’aime pas que j’ajoute du colorant ou que j’utilise des ingrédients inhabituels, alors moi j’utilise simplement des nori.

« Le pimentemps (printemps) pas loin » (春遠がらし / Haru tôgarashi)
« Le pimentemps (printemps) pas loin » (春遠がらし / Haru tôgarashi)

Le projet initial était de continuer jusqu’à la fin du collège, mais il est probable qu’il se poursuive quand sa fille sera au lycée. Nous attendons avec impatience les messages de ce père à sa fille, avec son sens de l’humour un peu spécial et ses compétences en lettrage encore plus affinées.

この投稿をInstagramで見る

内田 直人(@bento_star)がシェアした投稿

(D’après la diffusion sur Prime Online du 6 mars 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

bentô gastronomie famille FNN