La présence d’environ 500 fourmis de feu dans la baie de Tokyo est confirmée

Société Environnement

Le 30 mai, le ministère de l’Environnement a annoncé la confirmation par des experts de la présence d’environ 500 fourmis de feu (Solenopsis invicta) dans un terminal à conteneur d’Aomi Futô, situé sur la baie de Tokyo.

La fourmi de feu est originaire d’Amérique du Sud, mais elle se retrouve aujourd’hui dans d’autres régions du monde à cause des échanges commerciaux. Sa piqûre provoque de grosses douleurs, des démangeaisons, et dans des cas rares, des allergies pouvant aller jusqu’au choc anaphylactique.

Des fourmis de feu avaient découvertes pour la première fois au Japon en juin 2017 dans le conteneur d’un bateau à Amagasaki (préfecture de Hyôgo). Elles s’étaient ensuite propagées très vite à travers le pays. On comptabilise désormais 85 cas de ce type enregistrés, répartis sur 18 des 47 préfectures du Japon.

(D’après la diffusion sur Prime Online du 30 mai 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

environnement société animal insecte FNN