Découverte d’acides aminés dans le sable de l’astéroïde Ryûgû, rapporté par une sonde japonaise

Science

Plus de vingt types d’acides aminés ont été mis à jour après l’analyse du sable provenant des échantillons de l’astéroïde Ryûgû, rapportés par la sonde japonaise Hayabusa-2 en décembre 2020. C’est la première fois que l’on prélève directement ces molécules constitutives des protéines, et donc du vivant, à partir d’un corps céleste qui se trouve en dehors de la Terre. Jusqu’alors, ces découvertes se faisaient sur les météorites tombées sur la planète.

L’astéroïde Ryûgû évolue à environ 300 millions de kilomètres de la Terre. En décembre 2014, l’Agence spatiale japonaise (JAXA) avait envoyé la sonde Hayabusa-2 dans l’espace, qui s’était posée sur l’astéroïde en septembre 2018 pour y effectuer ses prélèvements. Elle a relâché une capsule qui s’est posée sur Terre deux ans plus tard, donnant grand espoir aux scientifiques de trouver de nouveaux indices sur la formation du système solaire et l’origine de la vie.

Deux théories s’affrontent quant à l’origine des acides aminés sur Terre. L’une prétend qu’ils proviennent de la Terre elle-même depuis sa formation il y a 4,6 milliards d’années, l’autre affirme qu’ils y ont été apportés par les météorites. Les récentes révélations de l’astéroïde Ryûgû semblent plutôt renforcer la seconde hypothèse.

(Voir la vidéo sur le lien ci-après. D’après la diffusion sur Prime Online du 6 juin 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

environnement science espace FNN découverte