Le Japon n’a pas payé : la Russie stoppe l’accord sur la pêche sécurisée des bateaux nippons

Politique International

Le 7 juin, le ministère des Affaires étrangères russe a annoncé la suspension d’un accord datant de 1998, qui assurait la sécurité des activités des bateaux de pêche japonais dans les eaux des îles Kouriles, des territoires au nord de Hokkaidô disputés par les deux pays. Le Japon est censé payer chaque année une somme coopérative à la Russie pour qu’il puisse pêcher en toute sécurité dans cette zone des poissons comme le colin d’Alaska, le maquereau d’Okhotsk ou encore le poulpe. L’interruption de cet accord risque d’impacter l’industrie de la pêche au Japon.

La porte-parole du ministère Maria Zakharova a expliqué que cette décision a été prise car le Japon avait gelé ses paiements prévus et n’avait pas non plus signé les documents nécessaires.

En mars dernier déjà, face aux sanctions imposées par le Japon suite à l’invasion de l’Ukraine, la Russie avait également décidé de stopper les négociations du traité de paix entre les deux pays, jamais encore signé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, notamment en raison de leur différend territorial au sujet des îles Kouriles.

(Voir la vidéo sur le lien ci-après. D’après la diffusion sur Prime Online du 8 juin 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

Russie international poisson pêche FNN îles Kouriles