Évacuées d’Ukraine, une mère et sa fille violoncellistes comblées après un concert à Nagoya

Société International Musique

Arrivées au Japon après avoir fui l’Ukraine suite à l’invasion de l’armée russe, une mère et sa fille, toutes deux violoncellistes, ont participé à un concert à Nagoya. L’atmosphère chaleureuse les a aidées à surmonter la situation actuelle.

Un concert de musique classique a été donné à Nagoya le 26 mai en soutien à l’aide humanitaire à l’Ukraine. Parmi les participants se trouvaient deux Ukrainiennes, mère et fille. Tatiana Lavrova et sa fille Yana sont toutes deux violoncellistes et ont fui la guerre.

Tatiana et sa fille Yana, toutes deux violoncellistes
Tatiana et sa fille Yana, toutes deux violoncellistes

Tatiana : Nous avons pu fuir notre pays, mais beaucoup d’autres personnes y sont restées…

Yana : Moi je me sens chanceuse d’être venue me réfugier au Japon. Mais des amis n’ont pas pu évacuer car leurs voitures ont été détruites par les attaques.

Tatiana jouait avec l’Opéra national d’Ukraine (à Kiev), et sa fille Yana exerçait dans la ville de Tchernihiv, au nord du pays.

C’est en mars, peu de temps après le début de l’invasion russe, qu’elles ont fui au Japon en demandant de l’aide à une amie musicienne vivant sur l’Archipel.

Tatiana : Il était malheureusement impossible de me déplacer avec mes trois violoncelles… J’ai donc laissé mes précieux instruments à la maison en les cachant sous une couette et me suis enfuie.

Quelque temps après leur arrivée au Japon, une Lituanienne musicienne leur a proposé de participer à un concert en soutien à leur pays en souffrance.

Le 26 mai à Nagoya, l’enthousiasme des auditeurs était au rendez-vous : tous les 300 sièges de la salle de concert avaient été réservés.

Parmi les 17 morceaux joués, plus de la moitié ont été choisis par Tatiana, bien sûr tous en lien avec son pays. C’est avec le cœur rempli d’une volonté de paix que les musiciens ont pris leur instrument en main et exécuté les mélodies.

« C’était merveilleux », « quelle émotion… », pouvait-on entendre dans l’auditoire.

Toutes les recettes du concert étaient dédiées à l’assistance aux évacués ukrainiens, et une boîte à dons était également placée dans la salle.

Une boîte à dons lors du concert
Une boîte à dons lors du concert

« Il fallait absolument que je contribue d’une manière ou d’une autre à soutenir tous ces gens en souffrance », explique le gérant de la salle de concert, Munetsugu Tokuji. Tatiana et Yana ont ainsi pu recevoir chacune un nouveau violoncelle, prêté gratuitement.

Munetsugu Tokuji (droite), offrant un nouveau violoncelle aux deux Ukrainiennes.
Munetsugu Tokuji (droite), offrant un nouveau violoncelle aux deux Ukrainiennes.

Tatiana : Aujourd’hui est une journée que je n’oublierai jamais. Tout était si beau... La salle, l’atmosphère, les spectateurs... sans oublier les mélodies de notre pays que nous avons pu jouer, et bien entendu les nouveaux instruments que l’on a reçus.

Yana : À ma modeste échelle, je tente de faire quelque chose pour en finir avec cette guerre. Quand tout sera terminé, je rentrerai en Ukraine et je continuerai à y jouer du violoncelle.

(D’après la diffusion sur Prime Online du 15 juin 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

musique international guerre concert FNN Nagoya Ukraine