La culture pop nippone se mondialise

Rencontre avec « Anime Man », l’homme aux plus de 3,2 millions de fans

Culture Manga/BD Anime Divertissement

La « MCM Comic Con » est la plus grande rencontre de Grande-Bretagne mettant les animes japonais à l’honneur. Lors de la dernière édition de mai, qui a accueilli plus de 80 000 visiteurs, un certain Joey était au centre de toutes les attentions. Là, sur la grande scène, les fans enthousiastes l’ont acclamé comme s’il était une rock-star. Également connu sous le nom de « Anime Man », ce youtubeur a su attirer sur sa chaîne plus de 3,24 millions d’abonnés (à la date du 4 août) en postant des vidéos ayant pour thème l’animation et la culture pop japonaises.

Un anituber à double culture

Les fans venus en nombre pour la table ronde de Joey, lors du MCM Comic Con de Londres en mai 2022.
Les fans venus en nombre pour la table ronde de Joey, lors du MCM Comic Con de Londres en mai 2022.

Joey a 27 ans. Né d’un père australien originaire de Sydney et d’une mère japonaise, il a grandi dans ces deux cultures. Les animes ont ainsi joué un grand rôle dans sa jeunesse. Petit, il dévorait les dessins animés Doraemon et Sazae-san enregistrés sur les cassettes vidéos que lui envoyait sa grand-mère vivant au Japon. Ensuite, il a commencé à lire des magazines de mangas comme CoroCoro Comic ou Shônen Jump. « J’ai marché dans les pas des enfants japonais. », se souvient Joey. Et plus il en regardait, plus il s’intéressait à ce monde si riche de l’anime. Sa curiosité était intarissable.

En 2010, un professeur de son lycée donne en devoir de créer son propre site internet. Joey est alors le seul métis japonais de son établissement. Il se souvient avoir voulu mettre en avant ce qui faisait son originalité et a élaboré un site où il présentait des animes récents. C’est ainsi qu’est née la chaîne Youtube « The Anime Man », qui a à cœur de montrer cette culture sous un nouveau jour. Voilà neuf ans qu’elle attire les fans, qui sont plus de 3,2 millions à s’être abonné.

La chaîne Youtube « The Anime Man »
La chaîne Youtube « The Anime Man »

Désormais basé à Tokyo, il signe en 2020 dans une grande maison d’édition japonaise et lance avec deux comparses, eux aussi anituber (mot valise utilisé pour qualifier des youtubers spécialisés en anime), un podcast intitulé « Trash Taste » ayant généré plus de 100 épisodes. Le succès est au rendez-vous. En 2021, il anime une rencontre au Club des correspondants étrangers du Japon à Tokyo (FCCJ) et son live caritatif permet de collecter 180 000 dollars de dons auprès de ses abonnés, somme qui sera intégralement reversée à Médecins Sans Frontières.

Au MCM Comic Con de Londres, les fans étaient nombreux à faire la queue pour pouvoir approcher Joey. Lui qui autrefois était l’un d’eux raconte combien il est étonné de faire tant d’audience : « Moi qui suis juste un gars qui parle d’anime sur la toile ! »

Rencontre au Club des correspondants étrangers du Japon (FCCJ), à Tokyo, en 2021.
Rencontre au Club des correspondants étrangers du Japon (FCCJ), à Tokyo, en 2021.

Le souffle du progrès technologique

Le succès de ces anituber n’est pas le fruit du hasard, il est largement lié à la vogue que les animes japonais ont connu depuis toutes ces années dans le monde entier.

Asa Suehira est responsable de contenus sur la plateforme Crunchyroll qui distribue des films et des séries d’animation dans le monde entier. Il nous raconte que « la renommée mondiale des animes japonais n’a pas été immédiate, cette percée est le résultat de l’effort conjugué des producteurs et de sociétés japonaises et étrangères qui ont toujours cru en l’avenir de l’animation ».

Vente de produits dérivés au MCM Comic Con de Londres
Vente de produits dérivés au MCM Comic Con de Londres

Selon Crunchyroll, le tout premier film d’animation japonais remonterait à 1907. Après-guerre, les films s’exportent, aux États-Unis en 1960, puis en Europe en 1970. Au tournant des années 90, avec la généralisation des magnétoscopes, des séries comme Dragon Ball commencent à séduire les amateurs du monde entier. Puis en 2003, Le Voyage de Chihiro de Miyazaki Hayao, remporte l’Oscar du meilleur long métrage d’animation. L’animation japonaise est devenue un genre à part entière.

Pour Joey, la raison du succès est la suivante : « Ces animes sont très japonais. Leur univers si particulier, unique au monde et aux innombrables sous-catégories a su ravir les passionnés du monde entier. »

Et puis, les progrès technologiques ont joué un rôle proéminent. Avec l’émergence de services comme Netflix ou Crunchyroll, les animes ont pu être vus dans le monde entier et les fans de toute nationalité ont pu en discuter en ligne, ce qui a grandement participé à la ferveur générale.

Les cosplayeurs étaient nombreux au MCM Comic Con de Londres.
Les cosplayeurs étaient nombreux au MCM Comic Con de Londres.

Après Youtube, les nouveaux défis de « Anime Man »

Le monde des anituber connaît une expansion inattendue. Joey pense que l’ouverture à des sujets de niche comme les processus de création d’animes ou la musique a déclenché parfois de petites « guerres de factions » entre fans de différents pays.

« Les férus d’animation japonaise viennent à s’intéresser naturellement au Japon en soi », nous dit encore Joey. Leur curiosité s’applique au champ plus large de la culture populaire nippone. En juin 2022, Joey crée NØNSENSE, une ligne de vêtements streetwear. « J’ai peur de m’ennuyer, j’aime bien me lancer de nouveaux défis. Je rêve de diversifier son activité et de ne pas rester cantonné à Youtube », explique-t-il.

Quand on lui demande les raisons de son succès, il répond : « C’est sans doute ma façon unique de voir les choses qui est appréciée. » Et de tempérer en disant que c’est peut-être justement cette double culture australienne et japonaise qui lui a permis de développer cette vision originale.

(La chaîne YouTube de Joey, The Anime Man : https://www.youtube.com/c/TheAnimeMan)

(D’après la diffusion sur Prime Online du 25 juin 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

manga anime YouTube culture pop FNN