Le Japon participe pour la première fois au sommet de l’OTAN

Politique International

Le Japon a participé pour la première fois au sommet de l’OTAN, tenu à Madrid le 29 et 30 juin.

Invité en tant que « partenaire de la zone Indo-Pacifique », avec également les dirigeants de la Corée du Sud, de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie, le Premier ministre Kishida Fumio a exprimé ses souhaits d’approfondir la coopération de son pays avec l’Alliance Atlantique Nord. Faisant référence à la menace chinoise et nord-coréenne, il a expliqué que « la sécurité de l’Europe et celle de l’Indo-Pacifique sont indissociables ».

Le Premier ministre a également soumis la proposition de prendre part régulièrement aux réunions du Conseil de l’Atlantique Nord (CAN), la plus haute instance décisionnelle de l’OTAN. « La présence du Japon au sommet de l’OTAN a une portée historique », a-t-il dit. « Notre relation est monté au niveau supérieur. »

Concernant la guerre en Ukraine, Kishida Fumio a dit que les actions unilatérales visant à modifier le statu quo d’un pays étaient inacceptables. Le Japon s’est aligné très rapidement avec les États-Unis et des pays d’Europe pour imposer des sanctions à la Russie.

(Voir la vidéo sur le lien ci-après. D’après la diffusion sur Prime Online du 29 juin 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

diplomatie politique international FNN Kishida Fumio OTAN