Kyrylo, Mykyta et Yana : de jeunes évacués ukrainiens dans leur nouvelle vie au sud-ouest du Japon

Société Échanges internationaux

Plus de cinq mois depuis le début de la guerre en Ukraine, le Japon a ouvert ses portes à quelque 1 600 évacués ukrainiens. Mais pour un pays habituellement assez réfractaire à l’accueil de réfugiés, le défi est de taille quant à l’éducation et l’emploi de ces étrangers. Dans la ville thermale de Beppu, au sud-ouest, nous avons suivi le jeune Kyrylo pour son premier jour au collège, puis Mykyta et Yana, un couple employé dans un cabinet dentaire.

Premier jour dans un collège japonais

Le 20 juin dernier, c’est vêtu d’un uniforme scolaire que le jeune Kyrylo Stromin est entré dans son nouveau collège de la ville thermale de Beppu, après avoir fui l’Ukraine en avril avec ses parents et sa petite sœur.

Kyrylo Stromin vers le chemin du collège Aoyama de la ville de Beppu, pour son premier jour.
Kyrylo Stromin vers le chemin du collège Aoyama de la ville de Beppu, pour son premier jour.

Sa nouvelle classe l’a accueilli sous les applaudissements et lui a transmis un premier message chaleureux grâce à une application de traduction via une tablette : « Bienvenue en deuxième année de collège ! Tu n’es pas encore habitué à ta nouvelle vie mais on va se serrer les coudes ensemble. »

Le jeune garçon de 13 ans a tout de suite été invité à jouer à un jeu de cartes traditionnel basé sur le célèbre recueil de poèmes japonais Hyakunin Isshu. L’un de ses camarades nous confie : « J’aimerais lui poser des questions sur sa vie en Ukraine. Ce serait bien si on pouvait s’amuser en dehors de l’école et devenir ami. »

Lors du déjeuner, pour le premier repas scolaire japonais de Kyrylo, tout le monde semblait vouloir échanger avec lui. Son professeur principal souhaite profiter de la présence du jeune ukrainien pour inciter ses élèves à apprécier le partage de culture avec des enfants d’autres pays.

Premier repas en classe
Premier repas en classe

Kyrylo après son premier jour de classe : « J’ai adoré l’école. C’était vraiment bien. Je me suis fait de nouveaux amis et le professeur est cool. Tout était super ! »

Il fréquentera l’établissement seulement en matinée, pour après suivre des cours en ligne avec une école en Ukraine. Un professeur spécialisé s’occupera de son enseignement du japonais durant certaines heures de cours.

Kyrylo et sa famille
Kyrylo et sa famille

Un jeune évacué ukrainien et sa fiancée employés dans un cabinet dentaire

Mykyta Myhailov, 23 ans, travaille dans une cabinet dentaire de Beppu. S’il a obtenu en Ukraine son diplôme professionnel, ce dernier n’est pas reconnu au Japon. Malgré tout depuis fin mai, lui et sa fiancée Yana Skoryuk y sont employés cinq fois par semaine en tant qu’assistant dentaire. Ils ont été sollicités par le directeur du cabinet alors qu’ils prodiguaient des soins à leurs familles évacuées d’Ukraine.

Mykyta en pleine opération
Mykyta en pleine opération

Mykyta travaille cinq fois par semaine en tant qu'assistant dentaire au cabinet « LUMIERE » de la ville de Beppu.
Mykyta travaille cinq fois par semaine en tant qu’assistant dentaire au cabinet « LUMIERE » de la ville de Beppu.

Pour effectuer leurs tâches respectives comme il se doit avec leurs collègues et les patients, ils communiquent en anglais ou via des applications de traduction.

Yana raconte : « Tout le monde est vraiment adorable, ils nous aident et nous apprennent plein de choses. »

Mykyta et sa fiancée Yana
Mykyta et sa fiancée Yana

Mykyta se sent reconnaissant : « C’est très agréable, on est vraiment heureux de pouvoir travailler dans ces conditions. On ne remerciera jamais assez le directeur pour ce qu’il a fait pour nous. Il nous a donné une véritable opportunité de nous épanouir en tant que dentiste. » Le jeune homme a pour objectif de maîtriser le japonais et d’obtenir sa licence professionnelle de dentiste au Japon. Pour cela, le directeur du cabinet espère qu’il pourra soutenir ses deux courageux assistants jusqu’à leur indépendance.

(Voir également notre article : Plus de 1 600 Ukrainiens évacués au Japon : comment sont-ils accueillis et soutenus ?)

(D’après la diffusion sur Prime Online du 12 juillet 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

école travail guerre réfugié FNN Ôita Ukraine