Travailleurs coréens réquisitionnés par le Japon : les ministres des Affaires étrangères des deux pays veulent une solution

Politique International

Le 18 juillet à Tokyo, le ministre des Affaires étrangères japonais Hayashi Yoshimasa et son homologue sud-coréen Park Jin se sont accordés pour résoudre dans les plus brefs délais la question des dédommagements des travailleurs coréens réquisitionnés par le Japon durant la Seconde Guerre mondiale. M. Hayashi a appelé la Corée du Sud à prendre des actions concrètes.

De 1910 à 1945, la Corée était sous domination japonaise, et de nombreux citoyens ont dû être employés dans des entreprises nippones afin de servir l’effort de militarisation. Celles-ci leur avaient garanti un salaire préalablement fixé, mais une partie de ces rémunérations n’avait pas été payée. Les travailleurs coréens accusaient également le Japon de leur avoir fait subir des traitements discriminatoires.

Tokyo et Séoul avaient officiellement normalisé leurs relations en 1965  en signant « l’Accord relatif à la solution des problèmes concernant les biens et les droits de réclamation » afin de régler définitivement cette affaire, et le Japon avait déjà procédé à des versements importants. Mais le sujet continue d’empoisonner leur diplomatie encore aujourd’hui, et des société japonaises implantées en Corée du Sud se voient attaquées en justice pour qu’elles se soumettent à un paiement (voir notre article pour plus d’explications : Une très grave menace pour les relations Japon-Corée du Sud).

(Voir la vidéo sur le lien ci-après. D’après la diffusion sur Prime Online du 19 juillet 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

diplomatie politique Corée du Sud international FNN