Un premier cas de variole du singe au Japon, contractée par un homme revenu d’Europe

Société

Le 25 juillet, le ministère de la Santé et le gouvernement métropolitain de Tokyo ont annoncé un premier cas de variole du singe au Japon.

Il s’agit d’un homme d’une trentaine d’années de natonalité inconnue, revenu d’Europe après un voyage d’un mois entre la mi-juin et la mi-juillet, et qui aurait été en contact avec une personne atteinte de la maladie. L’individu a développé des symptômes le 15 juillet et s’est rendu à l’hôpital lundi, où il a été diagnostiqué. Il souffre de fièvre et d’éruption cutanée, mais sa condition est stable.

Ce premier cas a été confirmé deux jours après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a émis le niveau d’alerte à son maximum, à savoir une « urgence de santé publique de portée internationale » (USPPI).

Le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus avait expliqué que cette maladie était concentrée chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, notamment ceux qui ont des partenaires multiples, mais que la variole du singe pourrait être stoppée en prenant les précautions nécessaires avec les bonnes personnes.

(Voir la vidéo sur le lien ci-après. D’après la diffusion sur Prime Online du 25 juillet 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

maladie FNN variole du singe