Kishida Fumio présente sa grue en papier « pour la paix » à la conférence pour la non-prolifération des armes nucléaires

Politique International

Le 1er août s’est ouverte la 10e conférence d’examen du Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP) au siège des Nations Unies à New York. Kishida Fumio est devenu le premier dirigeant du Japon, le seul pays à avoir subi la bombe atomique, à y participer.

Dans son discours, il a exposé son « Plan d’Action de Hiroshima », où il a demandé aux puissances nucléaires de faire preuve d’une totale transparence au sujet de leurs capacités nucléaires, et a annoncé une contribution de 10 millions de dollars pour la création d’un nouveau fonds à l’ONU qui servira à inviter les jeunes du monde entier à se rendre sur les sites dévastés par la bombe.

Le Premier ministre japonais a également souligné ses inquiétudes vis-à-vis de l’enlisement de la guerre en Ukraine : « Je ne peux qu’admettre que ce chemin vers un monde sans arme nucléaire est devenu plus difficile à réaliser. » Mais en tant que natif de Hiroshima, il a insisté sur le fait qu’ « abandonner n’est pas une option ».

Kishida a par ailleurs accompagné ses propos en montrant un origami d’une grue en papier, qu’il a présentée comme le symbole de la paix, suscitant les applaudissements de l’auditoire. Ce pliage représente l’histoire de Sadako, une fillette de Hiroshima emportée par une leucémie à l’âge de 12 ans, après huit mois de lutte acharnée contre la maladie provoquée par les effets radioactifs de la bombe tombée près de chez elle quand elle n’avait encore que 2 ans. Pendant son séjour à l’hôpital, dans l’espoir de guérir et rentrer chez elle, Sadako avait façonné entre 1 300 et 1 500 grues en papier. Elle a inspiré la sculpture représentant une petite fille tenant une grue de métal au-dessus de sa tête qui se trouve au sommet du monument de la paix dédié aux enfants du Parc de la paix de Hiroshima. Son récit a fait le tour du monde. (Voir également notre article : Les grues en papier : un message de paix et d’espoir pour le monde entier)

(Voir la vidéo sur le lien ci-après. D’après la diffusion sur Prime Online du 2 août 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

politique international nucléaire guerre Hiroshima arme origami FNN Kishida Fumio