La Chine en colère annule sa réunion avec le Japon, qui a critiqué son attitude envers Taïwan

Politique International

La réunion qui devait se tenir au Cambodge entre le ministre japonais des Affaires étrangères Hayashi Yoshimasa et son homologue chinois Wang Yi a été annulée à la demande de la Chine. Pékin a fait part de son extrême mécontentement après la déclaration conjointe de tous les ministres des Affaires étrangères du groupe du G7, incluant le Japon, qui ont critiqué ses méthodes d’intimidation militaire envers Taïwan à la venue de Nancy Pelosi.

« Le Japon a une responsabilité criminelle historique envers Taïwan, alors de quel droit peut-il se permettre de quelconques remarques ? », a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois Hua Chunying.

La présence de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, qui a effectué une visite de moins d’une journée sur l’île entre le 2 et 3 août, a en effet provoqué l’ire de la Chine, prenant cet acte comme une provocation car le pays considère Taïwan comme une partie de son territoire. La Chine a ainsi procédé à des exercices militaires autour de l’île en guise de menace, une attitude jugée propice à l’augmentation des tensions et de l’instabilité dans la région selon le G7.

(Voir également notre article : « Les Japonais sont un peuple cruel » : l’image deformée du Japon par Taïwan)

(Voir la vidéo sur le lien ci-après. D’après la diffusion sur Prime Online du 4 août 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

diplomatie politique Chine Taiwan international FNN G7