Le Japon compte poursuivre sa participation au projet Sakhaline 1, géré par une société russe

Économie International

Le ministre de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie (METI) Nishimura Yasutoshi a fait savoir que le Japon comptait poursuivre sa participation à « Sakhaline 1 », un vaste projet de développement offshore de pétrole et de gaz naturel liquéfié (GNL) dans l’Extrême-Orient russe. Cette annonce à la suite de la création d’une nouvelle société russe pour gérer le complexe.

« Sakhaline 1 est crucial pour notre sécurité énergétique », a expliqué le ministre.

Alors que les relations avec la Russie se détériorent gravement dans le cadre de la guerre en Ukraine, le gouvernement nippon estime néanmoins qu’il est nécessaire d’investir dans ce projet car le Japon cherche à réduire autant que possible sa dépendance au pétrole du Moyen-Orient, qui dépasse les 90 %.

Le Japon participe à 30 % à Sakhaline 1, notamment avec le METI et des entreprises commerciales comme Itôchû et Marubeni.

(Voir notre article : Projet Sakhaline : exploration et production de gaz offshore russe impliquant le Japon)

(Voir la vidéo sur le lien ci-après. D’après la diffusion sur Prime Online du 1er novembre 2022)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

économie Russie international énergie pétrole gaz FNN