Les Philippines vont remettre « Luffy », le cerveau présumé des cambriolages, aux autorités japonaises

Société International

Le ministre de la Justice philippin Crispin Remulla a fait savoir qu’il comptait remettre le plus rapidement possible aux autorités nippones le Japonais Watanabe Yûki (à gauche sur l’image), suspecté d’être le cerveau d’une série de cambriolages au Japon. Ce dernier, incarcéré depuis avril 2021 dans un centre d’immigration de Manille. aurait agi sous le pseudonyme de « Luffy » (en référence au personnage central du manga One Piece), en donnant des directives à distance depuis sa cellule via l’application Telegram à un groupe de malfaiteurs sur l’Archipel.

Remulla espère que la remise de Watanabe s’effectuera avant la visite du président philippin Ferdinand Marcos au Japon, prévue à partir du 8 février.

Le gouvernement nippon a également demandé le transfert de trois autres ressortissants japonais, possiblement de mèche avec « Luffy », et qui sont également détenus avec lui, dont Imamura Kiyoto (à droite sur l’image). Depuis 2019 par ailleurs, les quatre étaient déjà sous le coup d’un mandat d’arrêt par le Japon pour escroquerie en bande organisée.

Watanabe aurait notamment commandité un cambriolage violent en octobre dernier, où sept personnes se faisant passer pour des livreurs sont entrés dans une maison de la ville d’Inagi, en banlieue de Tokyo, et s’en sont pris à ses trois résidents en leur attachant les poignets avec du ruban adhésif et en les menacant. Les individus sont partis avec 35 millions de yens en liquide (environ 250 000 euros) et quelque 140 objets de valeur, dont des lingots d’or, pour une somme de 8,6 millions de yens (60 000 euros). Les sept personnes ont été arrêtées tout récemment.

(Voir la vidéo sur le lien ci-après. D’après la diffusion sur Prime Online du 30 janvier 2023)

https://www.fnn.jp/

[© Fuji News Network, Inc. All rights reserved.]

international société Philippines criminalité FNN