Les Jeux olympiques de Tokyo n’accepteront pas les spectateurs venus de l’étranger

International Tokyo 2020

TOKYO (Reuters) - Samedi 20 mars, les organisateurs des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo ont finalement tranché : les spectateurs venus de l’étranger ne pourront pas venir au Japon pour assister à l’événement, qui débutera le 23 juillet.

Cette décision « garantit la sécurité des Jeux pour les athlètes et les résidents de notre pays », ont-ils déclaré après une discussion réunissant entre autres Thomas Bach, le président du Comité international olympique (CIO), Koike Yuriko, la gouverneure de Tokyo, et Hashimoto Seiko, la présidente du Comité japonais d’organisation des Jeux.

La question de l’accueil des spectateurs résidant au Japon sera jugée au courant du mois d’avril.

Hashimoto Seiko (au centre), présidente du Comité japonais d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, en vidéo-conférence avec Thomas Bach, le président du Comité international olympique, Koike Yuriko (à gauche), gouverneure de Tokyo, et Marukawa Tamayo (à droite), ministre en charge des Jeux olympiques et paralympiques (le 20 mars. Yoshikazu Tsuno/Pool via REUTERS).
Hashimoto Seiko (au centre), présidente du Comité japonais d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, en vidéo-conférence avec Thomas Bach, le président du Comité international olympique, Koike Yuriko (à gauche), gouverneure de Tokyo, et Marukawa Tamayo (à droite), ministre en charge des Jeux olympiques et paralympiques (le 20 mars. Yoshikazu Tsuno/Pool via REUTERS).

La pandémie étant toujours très virulente dans le monde, les chances d’accueillir des touristes étrangers sur l’Archipel d’ici l’été sont extrêmement minces. Ce sont ainsi quelque 600 000 tickets pour les olympiques et 300 000 pour les paralympiques qui seront remboursés. Les réservations prises dans les établissements hoteliers ne seront toutefois pas concernées.

Différents sondages montraient par ailleurs que la majorité des Japonais étaient réticents à l’idée d’accepter des touristes étrangers pour l’événement. La situation épidémique ne semble pas s’aggraver, mais l’état d’urgence sanitaire vient à peine d’être levé dans la capitale, et la vigilance est de mise. (Voir l’évolution en temps réel)

Marukawa Tamayo, ministre en charge des Jeux olympiques et paralympiques (Yoshikazu Tsuno/Pool via REUTERS)
Marukawa Tamayo, ministre en charge des Jeux olympiques et paralympiques (Yoshikazu Tsuno/Pool via REUTERS)

(Yoshikazu Tsuno/Pool via REUTERS)
(Yoshikazu Tsuno/Pool via REUTERS)

(Yoshikazu Tsuno/Pool via REUTERS)
(Yoshikazu Tsuno/Pool via REUTERS)

(REUTERS/Stoyan Nenov)
(REUTERS/Stoyan Nenov)

(Reportage de Sakura Murakami, édité par William Mallard, David Dolan et Frances Kerry. Traduit et édité de l’anglais par Nippon.com)

international JO touristes étrangers Reuters Tokyo 2020