Le Japon revoit à la baisse son PIB du troisième trimestre

L
L'économie japonaise s'est contractée un peu plus rapidement que prévu au troisième trimestre, la forte augmentation des cas de COVID-19 ayant porté un coup dur à la consommation et la pénurie mondiale de puces électroniques ayant affecté le moral des entreprises. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

TOKYO (Reuters) - L'économie japonaise s'est contractée un peu plus rapidement que prévu au troisième trimestre, la forte augmentation des cas de COVID-19 ayant porté un coup dur à la consommation et la pénurie mondiale de puces électroniques ayant affecté le moral des entreprises.

Cette contraction est un revers pour les responsables politiques, qui espéraient que la réduction des pénuries d'approvisionnement et l'assouplissement des mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus favoriseraient la reprise de la troisième économie mondiale ce trimestre.

L'économie japonaise a reculé de 3,6% en rythme annuel de juillet à septembre, là où les données publiées mercredi par le Bureau du Cabinet anticipaient une contraction de 3,0%.

Ce chiffre, qui est également inférieur à la prévision médiane des économistes d'une baisse de 3,1%, équivaut à une contraction réelle de 0,9% d'un trimestre sur l'autre, contre une baisse estimée initialement à 0,8%.

L'accélération de cette baisse est principalement due à une chute plus importante qu'attendue de la consommation privée, qui représente plus de la moitié du produit intérieur brut (PIB) et a reculé de 1,3% par rapport aux trois mois précédents. Elle avait été estimée à 1,1%.

La révision à la baisse du PIB intervient après que des données publiées mardi ont montré que les dépenses des ménages ont diminué pour un troisième mois consécutif en octobre, signe que la reprise des dépenses de consommation pourrait prendre du temps.

(Reportage Daniel Leussink; version française Camille Raynaud)

(c) Copyright Thomson Reuters 2021. Click For Restrictions -
https://agency.reuters.com/en/copyright.html

Reuters