Attaque d’un pétrolier japonais dans le Golfe, en pleine visite historique du Premier ministre Abe en Iran

Politique Échanges internationaux

Deux pétroliers, un japonais et un norvégien, ont été attaqués en mer d’Oman, dans le Golfe, le 13 juin. Aucun membre des équipages n’aurait été blessé, mais les dégâts diplomatiques risquent d’être très lourds.

Si ce grave incident n’a pas encore été revendiqué, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo accuse l’Iran d’être le responsable, une déclaration rejetée par la République islamique.

Cette attaque impliquant un bateau japonais survient exactement au moment où le Premier ministre Abe Shinzô est en visite officielle en Iran. C’est d’ailleurs la première fois qu’un dirigeant japonais s’y rend officiellement depuis la révolution islamique de 1979.

Pour Abe Shinzô, l’objectif de ce voyage est de jouer le médiateur : il souhaite inviter l’Iran à dialoguer avec les États-Unis, afin d’apaiser les tensions dû au retrait de ces derniers de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien en mai 2018 et le retour de sanctions à l’encontre du pétrole iranien.

Abe Shinzô avec l'ayatollah Khamenei, le 13 juin à Téhéran.
Abe Shinzô avec l'ayatollah Khamenei, le 13 juin à Téhéran.

Lors de son entrevue à Téhéran le jeudi 13 juin avec l’ayatollah Khamenei, Abe Shinzô a entre autres transmis les paroles de Donald Trump, disant qu’il souhaite éviter une aggravation de la situation au Moyen-Orient. Mais si le Guide suprême iranien a déclaré que son pays ne fabriquera pas d’arme nucléaire, ni n’en utilisera, il a néanmoins vivement critiqué le président américain en déclarant qu’il « ne mérite pas qu’on réponde à ses messages ». Et l’incident des deux pétroliers n’est pas là pour arranger les choses...

Tout en étant l’allié des États-Unis, le Japon a toujours eu des relations diplomatiques stables avec l’Iran, et ce, même si l’Archipel a baissé les importations de pétrole en conséquence aux sanctions américaines. (Lire notre article sur le sujet : Un tournant dans les relations entre le Japon et l’Iran)

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

diplomatie politique Iran nucléaire Abe Actu Trump