Aider les touristes handicapés à réaliser leurs rêves de voyage
Josh Grisdale, le créateur du site Accessible Japan
[08.01.2018] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية |

Josh Grisdale, d’origine canadienne, se déplace en fauteuil roulant depuis l’âge de quatre ans. Il y a maintenant dix ans qu’il vit et travaille au Japon, et a obtenu la nationalité japonaise l’année dernière. Son site Internet Accessible Japan a pour objectif d’encourager les handicapés à visiter l’Archipel en leur fournissant diverses informations sur les attractions touristiques ainsi que sur leur accessibilité.

Josh Grisdale

Josh GrisdaleNé au Canada, Josh Grisdale est atteint d’infirmité motrice cérébrale et de quadriplégie, et obligé de se déplacer en fauteuil roulant depuis l’âge de quatre ans. Il est venu s’installer à Tokyo en 2007. Concepteur de sites Internet pour, entre autres, des maisons de retraite et des écoles maternelles. Pendant ses moments de loisir, il gère son propre site, Accessible Japan, qui fournit diverses informations sur l’accessibilité aux personnes handicapées. Il a acquis la nationalité japonaise en 2016.

Motiver les touristes handicapés

« La première fois que je suis venu au Japon, il n’existait pas véritablement d’informations sur l’accessibilité », se souvient Josh Grisdale.

Le Canadien naturalisé japonais souffre d’une infirmité motrice cérébrale probablement provoquée par une forte fièvre qu’il a eue quand il était bébé. Ses quatre membres sont touchés, et il se déplace en fauteuil roulant depuis l’âge de quatre ans.

« J’ai passé beaucoup de temps à chercher ces informations dans les livres ou à me renseigner auprès des habitants. Mais après avoir vécu moi-même sur place pendant un certain nombre d’années et vu de mes propres yeux, j’ai trouvé que le Japon était en réalité facile d’accès. Et j’ai pensé qu’il y avait besoin d’une ressource destinée aux gens comme moi qui pourraient avoir envie de venir ! »

Il nous fait part ainsi de la motivation et de l’enthousiasme qui ont accompagné la création de son site Accessible Japan .

John dans son appartement de Tokyo, d’où il s’occupe d’Accessible Japan.

Au début, le contenu de son site se limitait aux informations qu’il avait rassemblées pour répondre à ses propres besoins, mais il a ensuite étendu son champ de recherche à d’autres domaines du handicap.

« On m’a posé des questions comme “est-ce que je peux amener mon chien-guide avec moi au Japon ?”  C’est comme ça que débutent beaucoup de pages de mon site. »

Josh explique aussi que les gens qui ont, par exemple, des problèmes d’équilibre ou une faiblesse des genoux n’ont pas les mêmes besoins que ceux qui se déplacent en fauteuil roulant. Ce constat a modifié sa façon de répertorier les sites touristiques du Japon.

« Je me suis mis à me renseigner sur la présence d’endroits où il est possible de s’asseoir, alors que personnellement je n’ai pas ce problème. »

Les sites touristiques les plus accessibles de Tokyo

Les lieux de Tokyo que Josh recommande le plus chaleureusement sont le temple Sensô-ji d’Asakusa et le sanctuaire Meiji à Harajuku.

« Je pense que ces sites font de gros efforts pour s’adapter. Il y a un ascenseur au Sensô-ji, et grâce à la qualité du travail des couleurs et du style, il s’intègre parfaitement au temple. »

L’ascenseur se fond en effet si bien dans les autres bâtiments qu’il est même possible de ne pas s’apercevoir qu’il a été rajouté après coup. Tous les visiteurs, et en particulier ceux qui utilisent l’ascenseur, peuvent ainsi parcourir les lieux sans ressentir de rupture dans l’atmosphère.

L’ascenseur du Sensô-ji semble habilement être une extension de la grande salle du temple.

« Vous pouvez aller où tous les autres peuvent aller », dit-il, en indiquant que c’est le point le plus important. Un site accessible à seulement 50 % est moins attractif. L’objectif de Josh n’en est pas moins de fournir l’intégralité de l’information aux visiteurs, pour qu’ils puissent décider en connaissance de cause.

Outre Tokyo, Accessible Japan passe en revue des sites de Kyoto, Osaka et Kanazawa. L’activité à laquelle il se consacre dans ses moments de loisir est dans une large mesure un travail solitaire, mais il lui arrive aussi d’intégrer des contributions de visiteurs qui lui font part de leurs propres expériences.

  • [08.01.2018]
Articles liés
Autres entretiens

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone