Accueil > Mots clés
parasport
Yamada Takurô : le nageur qui se mesure aux meilleurs

Yamada Takurô possède déjà un impressionnant palmarès aux Jeux paralympiques, mais il se battra davantage afin de décrocher une médaille d’or à Tokyo en 2020, pour ses 5e olympiades d’affilée. Lui-même reste calme et objectif devant des perspectives aussi excitantes. S’acharnant à s’entraîner au même niveau que des athlètes non-handicapés, le jeune japonais porte un regard sévère sur ses successeurs potentiels du pays.
plus

Ichinose Mei : la nageuse espoir du Japon

Lors des Jeux paralympiques de Rio en 2016, la nageuse Ichinose Mei avait grandement attiré l’attention vers elle. Espoir du Japon dans l’obtention d’une médaille, elle n’était pas parvenue à se qualifier pour la finale dans aucune des six épreuves auxquelles elle avait participé. Mais sa frustration s’est transformée en détermination, et elle compte bien réaliser un coup d’éclat dans moins de deux ans, pour les Jeux paralympiques de 2020 à Tokyo. Pourra-t-elle réduire la distance qui la sépare du meilleur niveau mondial ? Interview avec l’intéressée.
plus

Kaneki Emi, figure de proue du volley-ball assisYoshii Taeko

C’est après une grave maladie osseuse à 18 ans qui la laisse paralysée de la jambe gauche que Kaneki Emi a découvert le volley-ball assis. La championne est enthousiaste à l’idée de montrer ce que l’équipe japonaise sait faire à l’occasion des Jeux paralympiques de Tokyo, face aux États-Unis et à la Chine, les deux nations qui dominent le sport.
plus

Tani Mami, une championne de paratriathlon au cœur d’orYoshii Taeko

En 2002, Tani Mami, une étudiante japonaise de 20 ans, a été amputée de la jambe droite à la suite d’un cancer des os. Depuis, elle est équipée d’une prothèse qui lui a permis de participer à trois Jeux paralympiques, dans la discipline du saut en longueur. Actuellement, tout en gérant avec énergie sa vie familiale, elle se prépare activement en vue des JO de 2020, à Tokyo, où elle représentera le Japon dans la catégorie beaucoup plus exigeante du triathlon.
plus

Nagashima Osamu vit pour ses deux passions, le parabadminton et la R&DYoshii Taeko

En 2020, le badminton va faire partie pour la première fois des disciplines paralympiques, à l’occasion des JO de Tokyo. Nagashima Osamu, un Japonais de 38 ans, fait partie des meilleurs pratiquants mondiaux du badminton handisport. Il se prépare activement en vue du plus grand événement sportif de la planète, tout en exerçant la profession de chercheur dans le département de technologie d’une grande entreprise japonaise. Il nous fait partager les états d’âme qui l’ont accompagné tout au long de son parcours du combattant.
plus

Yamamoto Atsushi : l’athlète qui rêve d’un record de saut

Depuis sa médaille d’argent aux Jeux paralympiques de Pékin en 2008, Yamamoto Atsushi accumule les récompenses dans des rencontres mondiales. À plus de 35 ans, celui qui est toujours l’un des meilleurs athlètes handisport du monde se lance maintenant dans le snowboard. Il nous parle de sa philosophie sportive et du handisport.
plus

Tsuji Sae : la sprinteuse qui repousse les limites

Tsuji Sae, médaille de bronze du 400 mètres femmes aux Jeux paralympiques de Rio en 2016, est née sans avant-bras droit. Après avoir débuté la course à l’âge de vingt ans, en à peine six mois, elle s’est hissée à la sixième place du palmarès mondial. La jeune fille qui s’appliquait autrefois à surmonter l’impossible est devenue une athlète qui vise ce qu’elle seule peut accomplir.
plus

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone