Accueil > Mots clés
tradition
Transmettre la culture des délicates fragrances japonaisesKikuchi Masanori

L’encens est arrivé au Japon au VIe siècle, avec le bouddhisme. C’est au XVIe siècle qu’est née la profession d’artisan de l’encens, qui s’est ensuite développée de manière propre. Nippon Kôdô, le plus grand fabricant d’encens japonais, se concentre sur l’élargissement de la demande pour ses produits à l’international tout en assurant la poursuite de cette tradition.
plus

« Hanko » : les sceaux personnels japonais

On utilise au Japon des petits sceaux à la place d’une signature sur de nombreux documents, allant du simple reçu de livraison d’un colis à des formulaires officiels tels que l’ouverture d’un compte bancaire ou l’enregistrement de mariage. Bien que les signatures soient de plus en plus utilisées, la culture du hanko perdure.
plus

« Minshuku », les chambres d’hôtes traditionnelles du Japon

Les minshuku sont des chambres d’hôtes traditionnelles, gérées d’ordinaire par une famille. Ces établissements séduisent les voyageurs désirant profiter d’un séjour tranquille dans un logement de style japonais.
plus

« Ryokan », les auberges traditionnelles

Les ryokan offrent la possibilité de faire l’expérience d’un accueil, d’un hébergement, d’une cuisine et de bien d’autres coutumes traditionnellement japonaises. Longtemps populaires auprès des touristes japonais, les ryokan attirent aujourd’hui un nombre croissant de visiteurs internationaux.
plus

La ville manga qui abrite les esprits japonais

Mizuki Shigeru, décédé en novembre 2015, est connu pour l’extraordinaire quantité des yôkai (esprits naturels) qui hantent ses mangas. Les statues à leur effigie et autres attractions sur ce thème attirent aujourd’hui les touristes vers Sakaiminato, dans la préfecture de Tottori, ville natale de Mizuki.
plus

Les condiments japonais

Les saveurs uniques de la gastronomie japonaise sont obtenues grâce aux condiments traditionnels. Les condiments fermentés faits à base de graines de soja et de kôji-kin, comme la sauce soja et le miso, sont des incontournables.
plus

Omikuji et Ema

Dans les sanctuaires ou les temples visités en début d’année, les petits papiers prédisant la bonne fortune de l’année s’appelent omikuji. Et les ema sont de petites plaques de bois ornées d’un dessin où s’inscrivent les vœux et les déclarations de reconnaissance lorsque le souhait a été réalisé.
plus

haut de page

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 13

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone