Accueil > Mots clés
tradition
Le Nouvel An au Japon

La célébration du Nouvel An est la plus importante de toutes les festivités du Japon. Les Japonais vont exprimer leur reconnaissance pour l’année écoulée à la divinité de l’An et le prier de leur accorder une bonne santé et beaucoup de bonheur. Malgré des différences de coutumes ou de mets dégustés selon les régions, le Nouvel An se célèbre généralement en famille et sert à faire des prévisions pour l’année. Pour les enfants, les étrennes (otoshidama) sont un des plaisirs du jour de l’An.
plus

« Ômisoka », la veille du Nouvel An

Le 31 décembre, c’est ômisoka. On fait le ménage de fond en comble et on se prépare pour accueillir la divinité qui amène la nouvelle année. On mange des nouilles de sarrasin qui symbolisent le passage d’une année à l’autre, et à minuit on peut entendre résonner les 108 coups de cloche dans les temples bouddhistes.
plus

« Nengajô », les cartes de vœux du Nouvel An

Les nengajô sont des cartes de vœux que l’on envoie à la famille, aux amis et aux collègues de travail pour le Nouvel An. On se souhaite bonne santé, paix et tranquillité pour l’année à venir. C’est une coutume incontournable au Japon. Récemment, au lieu d’envoyer les cartes par la Poste, de plus en plus de personnes s’échangent leurs vœux par e-mail ou sur les réseaux sociaux, qui proposent des services spécialisés dans la création et l’envoi de nengajô.
plus

« Hashi », les baguettes japonaises

Les baguettes, hashi en japonais, sont utilisées pour manger dans une grande partie de l’Asie. Ces couverts sont indissociables du washoku, la cuisine japonaise, inscrite en 2013 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Bien qu’un certain temps soit nécessaire pour arriver à les manier avec aisance, une fois maîtrisés les hashi permettent d’effectuer divers gestes utiles pour apprécier un repas japonais.
plus

« Shichi-go-san », la célébration d’automne en l’honneur des enfants

En novembre, les filles de trois et sept ans et les garçons de cinq ans célèbrent avec leurs familles le traditionnel shichi-go-san dans les sanctuaires shintô et les temples bouddhistes. Le nom shichi-go-san signifie littéralement sept-cinq-trois (七五三).
plus

La calligraphie japonaise Shodô, la « voie de l’écriture »

Le shodô est un art traditionnel japonais d’écriture. Muni d’un pinceau et d’encre de Chine, le calligraphe trace des kanji et des kana sur du papier. L’art de tracer des kanji est originaire de Chine. Après avoir été transmis au Japon, il a connu sa propre évolution jusqu’à devenir le shodô que nous connaissons aujourd’hui. Récemment, le shodô connaît un regain de popularité au travers de représentations spectaculaires.
plus

La culture du cadeau au Japon

Coutume nipponne consistant à offrir des cadeaux à deux périodes de l’année, « o-chûgen » en été et « o-seibo » en fin d’année, cet échange de bons procédés est l’un des ingrédients majeurs du bon déroulement des liens relationnels, et un élément à part entière de la culture de l’Archipel.
plus

haut de page

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 13

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone