Accueil > Mots clés
yakuza
Les hôtesses philippines au Japon, entre mariage fictif et traite illégaleNakashima Kôshô

Beaucoup de Philippines viennent au Japon et y travaillent comme hôtesses, dans des établissements connus sous le nom de « bars philippins », pour gagner de l’argent et venir en aide à leurs familles. De plus en plus fréquemment, elles entrent illégalement, en se procurant un visa par le biais d’un mariage blanc, et deviennent par la même occasion des proies faciles pour les intermédiaires sans scrupules qui les exploitent.
plus

Les crimes par balles au Japon en 2017 : 3 morts…

Au cours de l’année 2017, 3 personnes ont été tuées par balles au Japon, parmi les 22 crimes par armes à feu enregistrés. L’Archipel reste encore un pays où ce type de meurtre est rare.
plus

Le tueur en série de Zama : un monstre issu des ténèbres de Kabuki-chô

Le 30 octobre 2017, la police japonaise a trouvé neuf corps dépecés à l’intérieur d’un appartement de la ville de Zama, dans la grande banlieue de Tokyo. Elle a aussi arrêté le meurtrier présumé, Shiraishi Takahiro, un ancien « recruteur » d’hôtesses pour Kabuki-chô, le quartier chaud de Shinjuku, à Tokyo. C’est dans cet univers obscur que l’assassin a développé les techniques qui lui ont permis de leurrer ses victimes, des jeunes japonaises aux tendances suicidaires, par le biais de Twitter et d’autres applications. Dans l’article qui suit, nous vous proposons de découvrir le monde des recruteurs et la façon dont il a évolué à la suite des mesures sévères prises par le gouvernement.
plus

Réintégrer les anciens yakuza dans la société japonaiseHirosue Noboru

Alors que les organisations mafieuses japonaises ne cessent de voir leurs effectifs diminuer, leurs ex-membres continuent à avoir beaucoup de mal à réintégrer la société. Acculés, cela les conduit dans certains cas à commettre des crimes et délits. Et si l’on essayait de porter un autre regard sur eux et de mettre en place des structures d’accueil ?
plus

Les yakuza ne seraient-ils plus que l’ombre d’eux-mêmes ?

La scission du Yamaguchi-gumi, la plus grande famille de yakuza du Japon, reflète bien la situation économique dans laquelle ces organisations criminelles se trouvent aujourd’hui. Avec les dispositions juridiques actuelles et le contrôle accru de la police, amasser de l’argent en jouant sur la peur, une méthode qui avait pris racine dans le monde de la pègre durant la période de croissance économique d’après-guerre, a grandement perdu de son efficacité.
plus

L’éclatement du Yamaguchi-gumi, la plus grande famille de yakuza du Japon

Quatre mois se sont écoulés depuis que le clan Yamaguchi-gumi, la plus grande famille de yakuza du Japon, s’est scindé en trois. Une situation où l’on aurait probablement assisté autrefois à une série de règlements de compte, attaques et vengeances, lavant dans le sang le sang déjà versé. Jusqu’à présent, en surface tout au moins, les gangs s’en tiennent à se regarder de travers. Cependant, les choses remuent sous terre… Cela ne fait aucun doute. Comment ces gangs organisés évoluent-ils depuis cette division ?
plus

Les yakuza en déclin : ses effectifs passent sous le seuil des 20 000 membres pour la première fois

Le nombre de membres réguliers appartenant à des syndicats du crime au Japon, répertoriés pour la fin de l’année 2016, est désormais de 18 100 personnes, soit 10 % de moins par rapport à l’année précédente, a annoncé le 16 mars l’Agence nationale de la police. Ce nombre passe en dessous des 20 000, une première depuis 1958, date du début des statistiques sur le sujet. Pour la première fois égaleme…
plus

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone