Scènes d’autrefois

La ville change de visage au fil du temps. Mais certaines choses sont immuables. Lorsqu’on les rencontre, notre mémoire se réveille et, avec elle, l’envie de partager nos souvenirs. Partons à la redécouverte de ces plaisirs intemporels.

Peindre les enseignes de film, un métier pas comme les autres

À l’époque où chaque quartier avait son petit cinéma, contempler l'enseigne géante peinte à la main d’un nouveau film avant d’aller le voir suffisait pour que notre cœur s’emballe. Aujourd’hui, les cinémas ferment les uns après les autres. Et pourtant, pendant 60 ans, un homme a continué à peindre toutes les stars du grand écran, envers et contre tout.
plus

Les friandises « dagashi », source d’énergie de notre enfance

Le marchand de friandises, chez qui nous nous rendions après l’école, quelques pièces serrées dans la main. Chacun se souvient sans doute de son cœur battant devant la multitude de dagashi et de jouets dans les présentoirs. Visite nostalgique chez les dagashiya, pour renouer avec l’émerveillement de notre enfance.
plus

Articles liés

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone