Dossier spécial Les endroits à visiter à tout prix !
Visitez les villages de ninjas d’Iga et de Kôka
[28.09.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Les ninjas ont été actifs de l’époque des dynasties nord et sud (XIVe siècle) jusqu’à la fin de l’époque d’Edo. Parmi eux, les ninjas d’Iga et de Kôka sont deux communautés d’élite, dont la force est reconnue. Une visite dans ces deux villages permet de comprendre la formation des ninjas, leur vie quotidienne ainsi que les outils et ustensiles qu’ils utilisaient.

Le Musée des ninjas d’Iga : connaître, voir, ressentir les ninjas

Le Musée des ninjas d’Iga est situé dans le parc du château Ueno d’Iga, à 5 minutes à pied de la gare de Uenoshi, sur la ligne de chemin de fer d’Iga. Le musée se présente en plusieurs parties, dont un manoir ninja, une section « techniques ninjutsu » et une section consacrée l’histoire. Un spectacle est régulièrement donné à l’extérieur.

Les informations touristiques sont données en anglais, français, italien et allemand.

Au premier coup d’œil, le manoir ninja a tout d’une habitation paysanne, tout ce qu’il y a d’ordinaire. Sauf que nombreux aménagements spéciaux sont cachés dans la structure de la maison. Le guide, vêtu comme un ninja, explique : « Ces aménagements sont l’équivalent des systèmes de sécurité des résidences actuelles. À Iga, chaque maison possédait au moins deux ou trois de ces systèmes cachés ».

En haut à gauche : le manoir ninja. En haut à droite et en bas : panneau pivotant permettant de se cacher dans le mur.

La section « techniques ninjutsu » du musée présente des ustensiles et des documents historiques utilisés par les ninjas. Plus de 400 pièces sont ainsi exposées, dont des shuriken et autres outils ninja, reproduits à partir des manuels de techniques historiques. Les shuriken n’étaient semble-t-il pas utilisés en combat réels, car, comme l’explique le guide, « ce sont les samouraïs qui combattaient, les ninjas sont spécialisés dans la fuite et la dissimulation ».

En haut à gauche : reproductions de shuriken ; en haut à droite : « Araignée d’eau », permettant de marcher sur l’eau ; en bas à gauche : sabre ninja, avec un trucage dans la garde et le fourreau ; en bas à droite : costume de ninja.

Dans la section concernant l’histoire sont exposés les vêtements et les objets de la vie quotidienne des ninjas, une présentation de la vie et de l’histoire des ninjas. Des exemples des connaissances de base des ninjas sont également très intéressants à découvrir. Il y a également un « espace quiz » pour les enfants, ainsi qu’une boutique de souvenirs.

Un sabre, caché sous une latte du parquet

Musée des ninjas d’Iga

Adresse : 117, Ueno-Marunouchi, Iga-shi, Mie-ken, 518-0873 JAPON
Tarif : Adulte (à partir de 16 ans) – 756 yens ; enfant (de 4 ans à 15 ans) – 432 yens
Horaires d’ouverture : 9h00 – 17h00 (admission jusqu’à 16h30)
Fermeture annuelle : du 29 décembre au 1er janvier

  • [28.09.2017]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Le quartier Golden-gai à Shinjuku : un haut lieu de la prostitution devenu le paradis des buveursLa partie ouest de l’arrondissement de Shinjuku à Tokyo abrite un petit quartier unique en son genre appelé Shinjuku Golden-gai. Ce lieu aujourd’hui rempli de bars minuscules a d’abord été voué à des activités de marché noir et de prostitution avant de devenir le rendez-vous de prédilection d’intellectuels amateurs de discussions bien arrosées se prolongeant jusqu’à l’aube. À l’heure actuelle, il est en train de s’ouvrir à tous les types de clientèle depuis que ses établissements sont peu à peu repris par des jeunes.
  • Le temple Tôfukuji de Kyoto, un site incontournable pour l’automneVoici un fabuleux endroit à Kyoto que nous vous présentons pour admirer les feuillages dorés de l’automne : le temple bouddhique Tôfukuji et ses 2 000 arbres. Pour le grand bonheur des visiteurs, Kyoto est l’endroit où les feuilles garderont leurs couleurs vives le plus longtemps.
  • L’île de Miyajima, aux couleurs de l’automneMiyajima, située dans la préfecture de Hiroshima, est notamment célèbre pour le portique shinto rouge vermillon qui semble flotter sur la mer. Mais derrière lui s’étend un autre spectacle : la nature luxuriante du mont Misen, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, qui attire de nombreux touristes lorsqu’elle se pare entre autres des couleurs automnales.
  • Le parc de Nara : vue automnale sur un patrimoine mondialLe parc de Nara, immense étendue parsemée de nombreux artéfacts inscrits au patrimoine mondial ou trésors nationaux, est particulièrement splendide dans sa livrée automnale. Au cœur de l’ancienne capitale, avec ses feuillages colorés de rouge et de jaune parmi lesquels vivent les daims en liberté, le parc de Nara apparaît alors comme la figure même de l’éternité, un lieu absolument unique au monde.
  • Les meilleurs sites pour admirer les feuillages colorés de l’automne [2] : partie sud de la région du TôhokuContinuons notre périple à la recherche des plus beaux paysages de l’automne, que les Japonais appellent la saison des kôyô. Dans cet article, présentation des magnifiques spectacles qu’offrent les arbres aux couleurs rouge et jaune au nord-est du Japon, dans les préfectures de Miyagi, Yamagata et Fukushima, autour des gorges, montagnes, cascades et autres châteaux.

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone