Les endroits à visiter à tout prix !

Visitez les villages de ninjas d’Iga et de Kôka

Culture Tourisme

Les ninjas ont été actifs de l’époque des dynasties nord et sud (XIVe siècle) jusqu’à la fin de l’époque d’Edo. Parmi eux, les ninjas d’Iga et de Kôka sont deux communautés d’élite, dont la force est reconnue. Une visite dans ces deux villages permet de comprendre la formation des ninjas, leur vie quotidienne ainsi que les outils et ustensiles qu’ils utilisaient.

Le Musée des ninjas d’Iga : connaître, voir, ressentir les ninjas

Le Musée des ninjas d’Iga est situé dans le parc du château Ueno d’Iga, à 5 minutes à pied de la gare de Uenoshi, sur la ligne de chemin de fer d’Iga. Le musée se présente en plusieurs parties, dont un manoir ninja, une section « techniques ninjutsu » et une section consacrée l’histoire. Un spectacle est régulièrement donné à l’extérieur.

Les informations touristiques sont données en anglais, français, italien et allemand.

Au premier coup d’œil, le manoir ninja a tout d’une habitation paysanne, tout ce qu’il y a d’ordinaire. Sauf que nombreux aménagements spéciaux sont cachés dans la structure de la maison. Le guide, vêtu comme un ninja, explique : « Ces aménagements sont l’équivalent des systèmes de sécurité des résidences actuelles. À Iga, chaque maison possédait au moins deux ou trois de ces systèmes cachés ».

En haut à gauche : le manoir ninja. En haut à droite et en bas : panneau pivotant permettant de se cacher dans le mur.

La section « techniques ninjutsu » du musée présente des ustensiles et des documents historiques utilisés par les ninjas. Plus de 400 pièces sont ainsi exposées, dont des shuriken et autres outils ninja, reproduits à partir des manuels de techniques historiques. Les shuriken n’étaient semble-t-il pas utilisés en combat réels, car, comme l’explique le guide, « ce sont les samouraïs qui combattaient, les ninjas sont spécialisés dans la fuite et la dissimulation ».

En haut à gauche : reproductions de shuriken ; en haut à droite : « Araignée d’eau », permettant de marcher sur l’eau ; en bas à gauche : sabre ninja, avec un trucage dans la garde et le fourreau ; en bas à droite : costume de ninja.

Dans la section concernant l’histoire sont exposés les vêtements et les objets de la vie quotidienne des ninjas, une présentation de la vie et de l’histoire des ninjas. Des exemples des connaissances de base des ninjas sont également très intéressants à découvrir. Il y a également un « espace quiz » pour les enfants, ainsi qu’une boutique de souvenirs.

Un sabre, caché sous une latte du parquet

Musée des ninjas d’Iga

Adresse : 117, Ueno-Marunouchi, Iga-shi, Mie-ken, 518-0873 JAPON
Tarif : Adulte (à partir de 16 ans) – 756 yens ; enfant (de 4 ans à 15 ans) – 432 yens
Horaires d’ouverture : 9h00 – 17h00 (admission jusqu’à 16h30)
Fermeture annuelle : du 29 décembre au 1er janvier

Le village ninjutsu de Kôka : on se sent comme un ninja !

Le village ninjutsu de Kôka, situé au pied du mont Suzuka comprend, dans un grand espace, un musée du ninjutsu (technique des ninjas), un manoir ninja et un terrain d’entraînement au shuriken. À ce shuriken dôjô, vous pouvez vous essayez vous-même à neuf techniques ninjutsu, parmi lesquelles escalader un rempart, franchir un mur d’enceinte, marcher sur un mur…

Le mur d’enceinte est franchi en utilisant le sabre ninja comme escabeau, grâce à sa garde plus longue que celle d’un sabre normal. Une fois sur le mur, tirez la ficelle pour le récupérer !

Le manoir ninja est véritablement l’ancienne résidence des descendants de la famille Fujibayashi, d’authentiques descendants de ninjas, qui a simplement été déplacée en son lieu actuel. Comme le manoir ninja d’Iga, la structure du bâtiment enferme plusieurs systèmes cachés de protection.

Au shuriken dôjô, vivez l’expérience du lancer de shuriken. Au fond : le manoir ninja, ancienne résidence de la famille Fujibayashi.

« Le village se trouvait au carrefour de plusieurs voies de communication, ce qui causait de nombreux conflits de propriété pour les terres environnantes. En outre, profitant de l’absence d’un seigneur charismatique, la communauté villageoise a développé un mode d’organisation autonome et solidaire », explique M. Kitazawa Akira, du Village ninja de Kôka.

Une cloison aménagée en cachette à Kôka

Au musée du ninjutsu, des artefacts historiques sont exposés, en particulier un manuel de ninjutsu appelé Mansen shûkai. Chaque famille le possédait, mais, comme le dit M. Kitazawa, les techniques les plus importantes n’y sont pas écrites et n’étaient transmises que de bouche à oreille.

En haut à gauche : salle d’exposition du musée du ninjutsu ; en haut à droite : des shuriken aux formes inhabituelles et des makibishi (clous à semer) ; en bas : un exemplaire du manuel de ninjutsu Mansen shûkai.

Village ninjutsu de Kôka

Adresse : 394, Kôka-cho Oki, Kôka-shi, préfecture de Shiga, 520-3405 JAPON
Tarif : Adulte – 1030 yens ; Lycéen – 820 yens ; élève du primaire – 730 yens ; enfant – 520 yens
Horaires d’ouverture : 9h00 – 17h00 ou 10h00 – 16h00 (variable selon la saison*)
Fermeture : lundi sauf férié
*Consultez leur site officiel

Le manoir du ninjutsu de Kôka : véritable patrimoine historique

Un manoir ninja construit au cours des années Genroku (1688-1704) est désormais ouvert au public, sous le nom « manoir du ninjutsu de Kôka », dans la ville de Kôka. Il fut construit par Mochizuki Izumonokami, chef du clan des 53 familles de Kôka. Une fois que l’on traverse le jardin intérieur bien entretenu, on aperçoit des panneaux annonçant la vente de médicaments. Il semble que, dans le quotidien, les ninjas sillonnaient la campagne sous des vêtements d’ascètes yamabushi, proposant des herbes médicinales et des amulettes contre le mauvais sort, ce qui leurs permettaient de récupérer des informations au passage. Mochizuki était lui-même fabricant de médicaments, et l’industrie pharmaceutique est aujourd’hui encore florissante dans la ville de Kôka.

En haut à gauche : le manoir construit par Mochizuki Izumonokami, chef du clan des 53 familles de Kôka. En haut à droite : panneaux publicitaires de l’époque, annonçant la vente de médicaments. En bas : shuriken exposés.

À l’intérieur, nous nous trouvons dans une vaste salle où il est possible de visionner des vidéos présentant les différents aménagements et trucages dont le manoir est truffé : escaliers dérobés, sorties secrètes, etc. Divers ustensiles ninjas et livres de techniques ninjutsu sont également exposés.

Une trappe et une échelle permettent de s’échapper du 2e étage au rez-de-chaussée.

Manoir du ninjutsu de Kôka

Adresse : 2331, Kônan-chô Ryûbôshi, Kôka-shi, Shiga-ken, 520-3311 JAPON
Tarif : plus de 13 ans – 700 yens ; enfant (de 4 ans à 12 ans) – 400 yens
Horaires d’ouverture : 9h00 – 17h00 (admission jusqu’à 16h30)
Fermeture annuelle : du 27 décembre au 2 janvier.

(Reportage et texte : Satô Narumi. Photos : Ôshima Takuya)

tourisme samouraï ninja