Dossier spécial Les endroits à visiter à tout prix !
Le mont Takao, un trésor de la nature à l’ouest de Tokyo
[21.02.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Nature, histoire et gastronomie : rendez-vous au sommet montagneux le plus fréquenté au monde.

Mont Takao, trois étoiles au Guide Michelin

Haut d’à peine 599 mètres, le mont Takao peut être fier de sa réputation de sommet attirant le plus grand nombre de randonneurs du monde entier, soit environ trois millions par an. Le Guide Michelin lui a même attribué trois étoiles. Suivez-nous sur les sentiers et partez à la découverte des mille et une attractions que propose ce sommet tant prisé des randonneurs.

Des randonneurs approchant du sommet. Les chemins situés dans les hauteurs sont pavés, rendant l’accès facile même pour les débutants.

Sakamoto Tameaki, guide au mont Takao, devant une statue tengu au sanctuaire Yakuôin.

« Avant les trois étoiles au Guide Michelin, le mont Takao pouvait déjà s’enorgueillir de deux millions de visiteurs par an », explique Sakamoto Tameaki, guide pour l’Association du tourisme de Hachiôji. « Ce chiffre est passé à trois millions, faisant de Takao le sommet montagneux le plus fréquenté au monde. »

Le mont Takao, situé dans la ville de Hachiôji, en banlieue ouest de Tokyo, est un site touristique depuis longtemps prisé des Japonais. Tout à fait abordable même pour les débutants et facilement accessible de par sa proximité avec la capitale, c’est la destination idéale pour une excursion d’une journée. Récemment, nombreux sont les touristes étrangers qui se sont eux aussi laissés tenter par ses charmes, et depuis l’attribution en 2007 de trois étoiles par le Guide Michelin, le nombre de randonneurs a littéralement explosé.

Cependant, pour certains, la popularité du mont Takao tient au fait qu’il est situé à proximité d’une ville en basse altitude, ce qui en fait donc un sommet facilement abordable. En réalité, si le mont Takao rencontre tant de succès auprès des touristes, ce n’est pas tant par sa situation géographique ou sa hauteur, mais « parce qu’il offre des panoramas de faune et de flore imprenables, parce qu’il passionne par son histoire et parce qu’il satisfait les palais les plus exigeants avec sa délicieuse cuisine, tout autant d’éléments que le Guide Michelin a très bien compris, d’où l’attribution des trois étoiles ». Telles sont les paroles de Sakamoto Tameaki, guide au mont Takao dans le cadre d’une initiative de l’Association du tourisme de Hachiôji.

M. Sakamoto se réjouit que cette montagne ait gagné en popularité dans la région, mais il regrette de voir de plus en plus de gens la visiter simplement parce qu’elle figure sur leur guide touristique.

« Au mont Takao, la flore est très variée. Pas moins de 1 600 espèces de plantes poussent sur ce sommet, soit le nombre total de variétés de plantes sauvages présentes au Royaume-Uni. Cette petite montagne regorge donc de trésors naturels. Le mont Takao abrite également le Yakuôin. Ce temple bouddhiste, vieux de près de 1 300 ans, se distingue avec ses merveilleuses architectures et ses nombreux monuments. Il abrite aussi mythes et légendes, dont la plus célèbre est celle du tengu, créature surnaturelle avec un long nez. En été, à 500 mètres d’altitude, détendez-vous dans une brasserie en plein air ou dégustez des tororo soba et tenguyaki, spécialités culinaires locales incontournables. J’aimerais que les touristes ne se limitent pas à sauter dans le funiculaire qui les emmène jusqu’au sommet pour en redescendre tout de suite, mais bien au contraire qu’ils prennent le temps d’apprécier les charmes de la région. C’est avec cet esprit que je suis devenu guide bénévole au mont Takao », nous explique M. Sakamoto.

Dans les pages suivantes, nous vous présentons, en suivant le guide de M. Sakamoto, les endroits à ne pas manquer au mont Takao.

Longue file d’attente pour déguster des tenguyaki, l’une des spécialités culinaires du mont Takao.

  • [21.02.2017]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Le quartier Golden-gai à Shinjuku : un haut lieu de la prostitution devenu le paradis des buveursLa partie ouest de l’arrondissement de Shinjuku à Tokyo abrite un petit quartier unique en son genre appelé Shinjuku Golden-gai. Ce lieu aujourd’hui rempli de bars minuscules a d’abord été voué à des activités de marché noir et de prostitution avant de devenir le rendez-vous de prédilection d’intellectuels amateurs de discussions bien arrosées se prolongeant jusqu’à l’aube. À l’heure actuelle, il est en train de s’ouvrir à tous les types de clientèle depuis que ses établissements sont peu à peu repris par des jeunes.
  • Le temple Tôfukuji de Kyoto, un site incontournable pour l’automneVoici un fabuleux endroit à Kyoto que nous vous présentons pour admirer les feuillages dorés de l’automne : le temple bouddhique Tôfukuji et ses 2 000 arbres. Pour le grand bonheur des visiteurs, Kyoto est l’endroit où les feuilles garderont leurs couleurs vives le plus longtemps.
  • L’île de Miyajima, aux couleurs de l’automneMiyajima, située dans la préfecture de Hiroshima, est notamment célèbre pour le portique shinto rouge vermillon qui semble flotter sur la mer. Mais derrière lui s’étend un autre spectacle : la nature luxuriante du mont Misen, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, qui attire de nombreux touristes lorsqu’elle se pare entre autres des couleurs automnales.
  • Le parc de Nara : vue automnale sur un patrimoine mondialLe parc de Nara, immense étendue parsemée de nombreux artéfacts inscrits au patrimoine mondial ou trésors nationaux, est particulièrement splendide dans sa livrée automnale. Au cœur de l’ancienne capitale, avec ses feuillages colorés de rouge et de jaune parmi lesquels vivent les daims en liberté, le parc de Nara apparaît alors comme la figure même de l’éternité, un lieu absolument unique au monde.
  • Les meilleurs sites pour admirer les feuillages colorés de l’automne [2] : partie sud de la région du TôhokuContinuons notre périple à la recherche des plus beaux paysages de l’automne, que les Japonais appellent la saison des kôyô. Dans cet article, présentation des magnifiques spectacles qu’offrent les arbres aux couleurs rouge et jaune au nord-est du Japon, dans les préfectures de Miyagi, Yamagata et Fukushima, autour des gorges, montagnes, cascades et autres châteaux.

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone